Recette : Thé glacé revigorant

Hey witches, vous n’êtes sans doute pas sans savoir que je nourri une passion démesurée pour les tisanes, thés et autres potions (vous verriez mon armoire à thés et herbes séchées… je ne sais plus où les mettre!). J’avais eu cette idée d’article au début de l’été, souhaitant la garder pour les moments de fortes chaleurs. Malheureusement, je vis en Belgique et je n’en ai pas vraiment eu l’occasion, mais comme dirait Lagardère dans Le Bossu (c’était le moment « référence osbscure »), si l’été ne vient pas à moi, j’irai à l’été!

Cette fois-ci, je vous propose de découvrir une recette très simple de thé glacé, à décliner pour tous les goûts. Il est vrai qu’on pense souvent aux boissons chaudes lorsqu’on parle du thé et pourtant, il n’y a rien de plus rafraichissant qu’un thé frais ou une eau-tisane détox (si vous faites attention à votre conso de caféine/théine). Je m’amuse souvent à remplir d’énormes jarres avec mes mélanges et inventions, c’est toujours une bonne alternative lorsqu’on invite du monde chez sois et qu’on veut proposer autre chose que de l’eau ou des sodas comme soft. Disons que c’est original et que c’est quand même plus désaltérant qu’une boisson au sucre 😅.

Comme j’envisage le thé glacé dans un contexte plutôt festif, j’ai tendance à favoriser des ingrédients énergisants ou/et qui mettent de bonne humeur. Bien évidemment, le goût a une plus grande importance que dans les recettes que je partage d’habitude.

Les ingrédients qui donnent la patate

Lors de la création de mes tisanes, je tente toujours de trouver un équilibre entre les ingrédients afin d’obtenir les meilleurs résultats. Ici, j’ai aussi pris en compte le facteur « goût » et le facteur visuel, ce qui n’est absolument pas dans mes habitudes. Je trouve néanmoins important de pouvoir mêler l’utile à l’agréable lorsqu’il s’agit de boissons fraiches, j’avoue tout, je suis une victime des énormes jarres à eau… Je les trouve si belles que je me sens presque obligée de me servir lorsque j’en croise une.

Qu’ai-je donc favorisé dans les recettes que je vais partager avec vous? Car oui, il y en aura deux, une d’eau détox et une de tisane glacée. Pour l’eau détox, je voulais avant tout des ingrédients bourrés de vitamines, drainants mais aussi toniques. J’imaginais une boisson fraiche, désaltérante mais qui donnerait également la bougeotte. Pour la tisane, je suis restée dans la même idée mais j’ai plutôt favorisé les ingrédients stimulants, vous l’aurez donc compris, ce ne sont pas des breuvages qui se boivent en soirée (sauf si vous comptez danser toute la nuit 💃). Comme d’habitude, je mettrai en garde les personnes enceintes car qui dit stimulant, signifie un potentiel danger pour la grossesse.

Parlons donc des fruits et légumes, étant donné que nous allons concocter une boisson fraiche, tout est permis, l’infusion douces des fruits et légumes aussi! Pour le visuel, le goût et les effets, j’ai donc opté pour le Citron qui en plus d’être délicieux est bourré de vitamines et de bienfaits (cf. le grog soigne-tout), l’Orange qui nous procure des vitamines C et nous aide à renforcer le système immunitaire et le Concombre, qui en plus d’apporter de la fraicheur et des vitamines, est un excellent drainant. Pourquoi avoir besoin d’un drainant? Pour éviter la rétention d’eau et éliminer les toxines (bah oui), une simple eau au concombre peu être une alliée de taille lors des périodes de chaleur.

Continuer la lecture de Recette : Thé glacé revigorant

Bains de forêt : se ressourcer avec la nature

Coucou witches! Aujourd’hui, je souhaitais vous parler des « bains de forêt », si vous n’en avez encore jamais entendu parler il s’agit simplement de promenades prises en pleine conscience au milieu de la nature. Il existe quelques ouvrages qui en parlent, notamment : Shinrin Yoku – L’art et la science du bain de forêt – Comment la forêt nous soigne du Dr Qing Li, qui va brosser en long et en large les bienfaits des bains de forêt à l’aide d’études et preuves scientifiques mais qui explique également la tradition des bains de forêt à la japonaise, appelés shinrin-yoku

Vous vous doutez bien qu’en tant que Green Witch qui se respecte, je suis complètement amoureuse de la forêt et chaque passage au milieu des arbres me ressource, m’apaise et me donne de l’énergie. J’ai la chance d’avoir une forêt à quelques pas de chez moi, que je commence à bien connaître car j’y fais pas mal de randonnées mais je n’ai essayé le shinrin-yoku qu’il y a peu de temps. D’un tempérament plutôt impatient, j’ai beaucoup de mal à prendre du temps et à ralentir, c’est pourquoi l’exercice me paraissait si adéquat. Fidèle à moi-même, je me suis donc renseignée sur le sujet et j’ai plongé la tête la première dans les livres. 

De prime abord, ces bains de forêts, vantés par quelques witch et naturopathes m’apparaissaient comme relativement intenses et ce n’était pas quelque chose que je souhaitais partager avec des inconnus. J’avais également cette sensation que certains de ces bains de forêt organisés participaient avant tout d’un effet de mode, faites donc bien attention aux personnes que vous choisissez comme guides. La pratique du shinrin-yoku peut à mon sens être pratiquée sans l’aide de personne mais je comprends que certain.e.s ressentent le besoin d’être guidés et encadrés. Si vous faites partie de ces personnes et que vous habitez à Bruxelles, je vous invite à aller voir le site de terre et conscience, qui propose des ateliers au fil des saisons. Du reste, je vous propose de découvrir les bases du shinrin-yoku, vous en expliquer les bienfaits et diverses façons de le pratiquer. 

Continuer la lecture de Bains de forêt : se ressourcer avec la nature

Recette : Potion Abracagnagna

Hey witches! Cela faisait moult temps que je ne vous avais pas proposé une recette de « potion ». Je vais donc vous partager la recette qui m’aide à tous les coups lorsque le démon du SPM me transforme en dévoreuse compulsive de chocolat et celle qui me permet de survivre aux dysménorrhées. Que vous soyez menstrué.e.s ou pas, cette recette sera toujours pratique et vous permettra de veiller sur vos proches durant ces périodes difficiles. Je vous propose donc pas une mais deux recettes, l’une à prendre pour combattre et diminuer les symptômes liés au syndrome prémenstruel, que vous pourrez prendre à raison d’une à 2 tasses par jour dans la semaine précédent les règles et l’autre pour lutter contre la dysménorrhée, à prendre au moment des règles et jusqu’à la fin du cycle. 

Comme d’habitude et pour chaque recette que je partage, je vous met en garde et vous encourage à faire vos propres recherches / demander un avis médical, surtout si vous prenez un traitement hormonal. Je teste toutes mes recettes sur moi et j’effectue des recherches pour que les plantes utilisées soient sans danger mais nous n’avons pas les mêmes antécédents médicaux. Il va sans dire que ces recettes sont à proscrire pour les personnes enceintes (bah oui, c’est bête mais je précise quand même 😅).

Continuer la lecture de Recette : Potion Abracagnagna

Recette : Le Grog soigne-tout (ou presque)

Hey witches! Que diriez-vous d’un petit coup de boost pour terminer l’hiver en beauté? Sur les conseils avisés de ma fox witch préférée, je vous ai préparé une recette de grog. C’est une recette que j’utilise assez souvent, peu importe la saison, lorsque j’ai un coup de mou ou lorsque je me sens affaiblie.

En plus d’être réconfortante, c’est une boisson qui aide à aller mieux. Elle va ainsi permettre de renforcer le système immunitaire, apaiser les symptômes du rhume, de la grippe et les maux de gorges. Il est donc possible de l’utiliser lorsqu’on sent la maladie arriver, quand elle est déjà là ou encore simplement pour booster ses immunités. 

Comme d’habitude, rien ne remplace l’avis d’un médecin, la recette que je partage avec vous sert principalement à soulager et à donner un coup de pouce. Elle est avant tout préventive, si vous développez d’autres symptômes ou que votre état ne s’améliore pas, filez tout de suite voir un.e pro de la santé (ne vous laissez pas mourir sous prétexte que vous êtes magique, please). Aussi, si vous avez un doute sur un ingrédient, n’hésitez pas à demander conseil ou à vous renseigner sur ses potentiels effets secondaires car je ne connais pas vos antécédents médicaux.

Ok, mais ça fonctionne comment?

C’est vrai ça, qu’est ce que ça change exactement qu’on fasse un grog ou un thé? Et surtout qu’est-ce qui rend le grog si magique? Au risque de vous décevoir, c’est vraiment tout bête. 

En buvant un grog, ce qu’on recherche avant tout c’est de se faire transpirer (eeww, right?), parce que qui dit transpiration dit élimination des toxines (bah oui, on ne sue pas que de l’eau). C’est pour cette raison que le premier ingrédient, le plus important fait son apparition : l’eau chaude! Dans un premier temps, la chaleur va apaiser le corps mais elle peut également aider à fluidifier les mucus et soulager les maux de gorge. C’est la chaleur qui permettra l’élimination des toxines et qui peut potentiellement affaiblir les virus (mais oui!)

Continuer la lecture de Recette : Le Grog soigne-tout (ou presque)