DIY : Le coussin de prémonition

Hey witches! Je vous reviens en pleine forme en ce début d’année avec un tutoriel de « coussin de prémonition ». Alors, mais qu’est ce que c’est? Eh bien c’est assez simple, il s’agit d’une pochette rembourrée avec des plantes qu’on peut utiliser afin de favoriser les pratiques divinatoires ou d’avoir plus de chance de faire des rêves prémonitoires. Il est d’ailleurs possible de confectionner d’autres coussins : pour favoriser le sommeil, la positivité, le courage, la créativité, l’amour de soi,… à vous de créer votre propre version 😉. Son fonctionnement est un peu semblable aux fioles, sauf qu’ici, ça sent rudement bon! Dans un élan de générosité extraordinaire, je vais vous livrer ma combinaison d’ingrédients et la marche à suivre pour faire un coussin spécial prémonition.

Continuer la lecture de DIY : Le coussin de prémonition

Guides de votre hiver : Les runes

Hey, witches! Me revoici pour un tirage hivernal, dans la continuité de mes précédents articles de runes-guides. Afin de rester fidèle à l’ambiance qui accompagne souvent la nouvelle année, j’ai demandé aux runes quels seraient leurs conseils pour sortir de la routine et nous guider vers de nouvelles expériences. Je ne vous propose donc pas de vous révéler votre avenir (parce que j’en suis tout à fait incapable) mais bien de vous proposer des pistes de réflexions quant aux différents chemins que vous pourriez suivre. Si vous ne connaissez absolument pas les runes, ce n’est pas grave, ni même important. Sachez seulement que c’est un outil divinatoire mais qu’au final, votre destin ne dépend que de vous et de vos réactions face aux situations et obstacles que vous rencontrez.

Alors, comment ça fonctionne? Étant donné qu’il me serait impossible de réaliser un tirage complet pour chacun d’entre-vous (croyez moi, c’est ultra fatiguant de tout interprêter), j’ai décidé de tirer une rune pour chaque signe du zodiaque. Vous pouvez donc vous référer à votre signe solaire pour ce tirage. Si vous voulez pousser l’interprétation, vous pouvez également regarder ce que disent votre ascendant et votre signe lunaire.

Si vous ne connaissez pas votre thème astral, astrothème pourra vous aider à le découvrir.

Continuer la lecture de Guides de votre hiver : Les runes

Yule : la renaissance

Nous y sommes, le solstice d’hiver arrive enfin et avec lui, le retour de la lumière! Vous l’avez compris, l’hiver commence officiellement et avec lui, les grosses chaussettes en pilou, les chocolats chauds gourmands en regardant tomber la neige, les raclettes party, les écharpes de 4km de long, les nez rouges et la vapeur qui s’échappe de nos bouches quand on parle.

L’hiver, c’est pour moi le moment de se poser et de se ressourcer (ironique quand on voit la course aux fêtes de fins d’années qu’on s’impose chaque année). Si nous n’hibernons pas, nous pouvons par contre ralentir et nous caler sur le rythme hivernal dans les limites du raisonnable évidemment. C’est la saison idéale pour s’accorder des moments de bien-être et de prendre soin de nous. Que ce soit dans un bon bain, sous une couverture moelleuse avec un gros bouquin ou encore en dégustant goulument un fromage au four. En hiver, on vise le confort! On se créer un nid douillet, loin du froid et de l’obscurité dans lequel on peut se réfugier si besoin. Beaucoup de gens n’aiment pas l’hiver et je ne les blâme pas, ce que je leur conseille, c’est de ne pas lutter contre lui (il revient chaque année, ça ne sert à rien!) mais de lui trouver des avantages…

Cette année, le solstice aura lieu le 21 décembre à 16h56 (GMT +1) pétantes. Si nous connaissons mieux ce phénomène comme étant « la nuit la plus longue », il marque aussi le rallongement progressif des jours et ce jusqu’au solstice d’été (ouiiiiii! Je décompte les jours depuis le mois de novembre!).

Continuer la lecture de Yule : la renaissance

DIY – Les fioles magiques

Bonjour, bonjour witches! Je vous reviens en forme avec un tutoriel de fiole magique. Vous connaissiez déjà les potions et les rituels mais connaissiez vous déjà les fioles? Je les vois un peu comme des intentions et sorts en bouteilles et il est possible d’en faire de toutes les sortes! En général, je me concentre sur le bien-être et la confiance en soi, j’ai d’ailleurs déjà partagé la recette de la fiole porte-bonheur que j’avais mise au point l’année dernière. J’ai donc continué à potasser mes tableaux de correspondance afin de faire d’autres fioles plus personnalisées et ciblées sur des besoins en particulier. Je vais donc détailler ici les étapes à réaliser lors de la conception d’une fiole ainsi que quelques astuces glanées au fil du temps.

Choisir sa fiole

La première question que vous allez naturellement vous poser avant de confectionner une fiole sera : dans quel but? Est-elle pour vous, pour quelqu’un d’autre ou encore pour un endroit? Comment souhaitez-vous quelle agisse? Par exemple, il est parfaitement envisageable de faire une fiole dont le but sera de protéger un lieu et ses habitant.e.s ou encore de cibler un problème particulier pour une personne précise. Vous pourriez offrir une fiole à votre petit frère qui commence les études supérieures pour l’aider à se concentrer et lui apporter de la chance dans les études ou encore vous confectionner une fiole de confiance en soi à utiliser dans les moments de doutes. Tout est possible et tout est permis. Réfléchissez donc bien à l’intention que vous aimeriez transmettre via cette fiole car tout le reste en dépendra.

L’étape suivante consiste à choisir le bon récipient, ça parait peut-être superflu de prime abord mais ça peut vraiment changer la façon dont vous l’utiliserez. Lorsque j’ai mis au point les fioles porte-bonheur, qui étaient pensées pour être à la fois efficaces et offertes (donc esthétiques), j’ai choisi des fioles de taille moyenne, la base équivalent plus ou moins à une paume de main pour que les personnes à qui j’allais les offrir puissent les utiliser à des fins décoratives tout en restant personnelles.

Quelques conseils dans le choix de la fiole

– les dimensions : favorisez des petites tailles afin d’économiser les ressources.
– le matériaux : évitez le métal, surtout si vous comptez utiliser des cristaux. Les changements de température ainsi que la nature du métal impacteront trop le contenu. Je me dirige toujours vers le verre car les choix sont nombreux.
la couleur : en magie, chaque couleur possède une signification, c’est pourquoi je me dirige le plus souvent vers des contenants transparents. En plus, on peut voir ce qu’il y a dedans et focaliser son attention sur un ingrédient en particulier.
la forme : pensez pratique, une fiole qui ne tiendrait pas debout deviendrait rapidement encombrante. Le reste, c’est une question de goût.
le bouchon : une des étapes de la confection de la fiole est de la sceller à la cire. Le but étant d’y enfermer une intention ou un sort. Les bouchons en liège sont assez adaptés, évitez par contre les pots qui se clipsent.

Quels critères prendre en compte?

la personne à qui la fiole est destinée : prenez en compte ses goûts et sa sensibilité. Si la personne n’est pas trop branchée ésotérisme elle ne souhaitera peut-être pas se retrouver avec une fiole énorme au milieu de son salon.
l’utilisation : si vous souhaitez emporter la fiole avec vous (entretiens, besoin d’être rassuré.e), favorisez une mini fiole voir une fiole-pendentif. Pensez pratique.
la signification : entre une fiole de guérison, d’amour ou de protection contre un ennemi, il y a tout un monde et certaines fioles se portent mieux lorsqu’elles sont cachées à l’abri des yeux indiscrets…
l’esthétisme : souhaitez-vous en faire un bel objet ou cela n’est il pas important? Il est possible de faire de très jolies choses avec les fioles, ainsi une fiole finement travaillée avec un bouchon en liège n’aura pas le même effet qu’un mini pot à confiture.

Continuer la lecture de DIY – Les fioles magiques