Les Outrepasseurs, tomes 2 à 4 – Cindy Van Wilder

Je vous parlais il y a peu du tome 1 des Outrepasseurs, de Cindy Van Wilder. C’est sans surprise que je reviens vers vous avec la suite des tomes, que j’ai dévoré avec beaucoup d’enthousiasme. Même si mon avis était assez mitigé quant au premier tome de la série, l’univers me plaisait assez bien et ma curiosité a été piquée à vif. Attention aux spoilers dans la suite, je vais essayer d’en faire le moins possible mais ce ne sera pas toujours évident 🙈.

J’avais énormément de questions et de frustration, je voulais en savoir plus et connaitre tous les liens entre les Outrepasseurs et la Féerie. En gros, que s’est-il passé entre l’histoire se déroulant au Moyen-âge et le présent ? Comment les victimes sont-elles devenues bourreaux? Qu’est-il advenu d’Arnaut et du chasseur? Comment Peter va t’il évoluer? Beaucoup de questions pour pas mal de réponses au fil des trois autres tomes (ouf!). Si vous vous étiez arrêtés au premier, persévérez donc car l’univers se révèle de plus en plus à chaque tome, un peu comme un puzzle qui s’assemble et les reproches adressées au premier tome ne s’appliquent pas aux autres. 

Tome 2 : La reine des neiges

Éditeur : Gulf Stream
Publication : 2014
Genre : Fantastique, J/A, Fées
Nombre de pages : 363

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu'ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire. 
Continuer la lecture de Les Outrepasseurs, tomes 2 à 4 – Cindy Van Wilder

Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les héritiers – Cindy Van Wilder

Voici un livre que je n’avais pas prévu de lire, c’est aussi ça la beauté des piles à lire et des challenge, c’est qu’ils évoluent sans cesse! Je me suis donc lancée dans le premier tome des Outrepasseurs de Cindy Van Wilder (ouaip, c’est de la littérature Belge!) et j’ai regardé si je pouvais le caser quelque part dans l’Astro Book Challenge. Je décide donc de valider les thèmes « magie » et « découverte d’un autre monde » de la catégorie « Dans la boule de cristal » du menu « L’art de la divination« . 

Éditeur : Gulf Stream
Publication : 2014
Genre : Fantastique, J/A, Fées
Nombre de pages : 352

" -Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.-Nous?-Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le son de sa voix.) Nos adversaires ne s'arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. "

Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l'attaque le visait personnellement et qu'elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d'un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d'une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout...

Je me suis lancée dans l’aventure des Outrepasseurs suite à l’avis enthousiaste d’une de mes amie, qui avait lu le premier tome et qui est parvenue à titiller ma curiosité. J’aime beaucoup les univers fantastiques et magiques et les histoires de sorcières, vampire et autres loups-garous font en général mon bonheur. Ma première surprise a donc été la confrontation avec le monde des fées, que je connais au final très peu. Ce que je connais des fées, c’est ce que j’en ai lu dans la Communauté du Sud : c’est vilain, ça croque et ça n’aime ni le citron, ni le fer, j’avais donc hâte de découvrir un peu plus cet univers.

Continuer la lecture de Les Outrepasseurs, Tome 1 : Les héritiers – Cindy Van Wilder

Le Bourbon Kid tomes 3 & 4 – Anonyme

Je vous avais précédemment parlé de la saga du Bourbon Kid dont j’avais lu les deux premiers tomes :  Le livre sans nom et L’œil de la lune dans le cadre de challenges littéraires. Je reviens donc à la charge avec les tomes 3 et 4 de la série : Le cimetière du diable et Le livre de la mort. Les titres sont toujours aussi évocateurs et cachent un univers toujours aussi barrés que les premiers tomes. Si vous avez aimé l’univers des premiers romans, vous trouverez sans doute votre compte dans les deux suivants. 

Tome 3 – Le cimetière du diable
Éditeur : Sonatine
Publication originale : 2010
Genre : Thriller, décalé, fantastique
Nombre de pages : 442

Le troisième tome du Bourbon Kid est un interlude plutôt sympathique après les montagnes russes émotionnelles du second opus. le rythme est différent, un peu plus posé mais l’humour y est tout aussi noir. On y retrouve des personnages comme la Dame Mystique et Sanchez, embarqués dans un voyage dans le cimetière du diable, à l’hôtel Pasadena où a lieu chaque année le concours de chant « Back from the dead ». Il n’est donc pas étonnant de croiser Kurt Cobain, Janis Joplin et Freddie Mercury au détour d’un couloir…

On y découvre un Kid, 10 ans après les événements d’Halloween qui l’ont poussé à tuer pour la première fois. Plus terrible que d’ordinaire, il sera chargé d’une tâche particulière… N’ayez crainte cependant, l’absurdité sera bel et bien au rendez-vous!

Ce qui change beaucoup dans ce tome, c’est justement son très niveau d’absurdité, qui le rend vraiment très drôle. C’est de l’humour noir certes mais au début ça surprend un peu, on est bien loin des drames se passant dans l’œil de la lune, le ton est plus léger et les situations cocasses. J’ai vraiment aimé découvrir une autre facette de cette histoire complètement folle. 

J’ai lu beaucoup de critiques négatives au sujet de ce troisième opus, je pense que cela est du au changement radical dans le rythme et la narration. Les deux premiers tomes nous font vivre une véritable course poursuite remplie de rebondissements en tous genres tandis que le cimetière du diable est comme figé dans le temps, en huis clos (et surtout, c’est une préquelle). Je pense que c’est un livre qu’il faut apprendre à savourer à sa juste valeur et qu’il faut surtout s’attendre à tout de la part de notre auteur Anonyme.


Tome 4 – Le livre de la mort
Éditeur 
: Sonatine
Publication originale : 2012
Genre : Thriller, décalé, fantastique
Nombre de pages : 464

Il est sans doute préférable pour votre bien-être que personne n'inscrive jamais votre nom dans Le Livre de la mort, sans quoi il vous resterait très peu de temps pour formuler vos dernières volontés. Aussi on peut aisément comprendre que celui-ci fasse l'objet de multiples convoitises, en général assez mal intentionnées. Et que quelques contrariétés guettent son actuel détenteur, l'infortuné Sanchez.

Après l’histoire du troisième tome, servant de parenthèse temporelle, nous revenons dans le vif du sujet avec la suite directe des événements du second tome. Nous découvrons ce qu’il est advenu de nos personnages principaux et la ville de Santa Mondega. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que les personnages ont énormément gagné en profondeur, même ce vieux rat de Sanchez pour qui on parvient à ressentir de l’empathie. Le rythme du livre redevient également familier, ça part dans tout les sens et nous n’avons que très peu de temps pour reprendre notre souffle, un vrai bonheur. 

Tout au long du récit, j’ai ressenti comme une volonté de la part de l’auteur de vouloir fermer plusieurs arcs (si pas tous?). Ce qui m’a laissé une impression douce-amère de « fin définitive » lorsque j’ai tourné les dernières pages du roman. Fort heureusement, il me reste encore 4 tomes à dévorer, mais je redoute déjà de m’y retrouver. L’histoire du Livre de la mort m’a semblé bien plus sombre, voire vicieuse que les autres…  mais je dois admettre que cela m’a plu. J’ai été déstabilisée de retrouver un JD pataud et amoureux (oui, je suis là pour le sang et la violence, pas pour la romance je ne vais pas mentir) et ai été soulagée lorsque cela a pris fin. C’est qu’il aime nous malmener, notre auteur anonyme!

Contrairement à beaucoup d’avis que j’ai pu lire, je n’ai pas renoué avec les aventures du Bourbon Kid avec ce tome pour la simple raison que je n’en ai jamais décroché. Je peux cependant comprendre que le troisième tome ait pu décevoir, je l’ai plutôt perçu comme une entracte amusante pour me remettre de mes émotions. Suis-je objective? Non, je suis carrément mordue de cette saga mais peut-être arriverai-je à en rendre d’autres accros dans mon sillage…

Grimalkin et l’épouvanteur – Joseph Delanay

J’ai commencé la saga de l’épouvanteur en mai 2020, lors de mon premier Astro Book Challenge. 

Piquée par la curiosité et les nombreuses références que je voyais autour de moi, j’ai fini par céder et je me suis lancée dans ce nouvel univers. Inutile de dire que je l’ai adoré, je fais d’ailleurs tout pour faire durer la saga en m’interdisant au maximum de les « binge read ». Je valide donc la catégorie Un palantir est un outil dangereux, Saroumane du menu L’art de la divination avec le neuvième tome de la série : « Grimalkin et l’épouvanteur ».

Éditeur : Bayard Jeunesse
Publication originale : 2011
Genre : Fantasy, roman jeunesse, aventure
Nombre de pages : 320

Je copie-colle le résumé du premier tome pour vous présenter un peu l’univers et vous donner une idée de ce qu’est un épouvanteur. 

"L'Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d'être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu'un le fasse. Il faut que quelqu'un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. "Thomas Ward, le septième fils d'un septième fils, devient l'apprenti de l'Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire... Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l'horreur commence..."

Vous l’avez donc compris, nous suivons l’histoire de Tom, jeune apprenti Epouvanteur (chasseur de l’obscur) et ses péripéties. Chaque tome nous entraine un peu plus loin dans l’intrigue et la destinée de Tom et de son amie Alice. Le neuvième tome est différent dans le sens ou c’est un autre personnage que nous suivons : Grimalkin, la sorcière, tueuse redoutable qui ne fonctionne que selon son propre code. Je n’en dis pas plus afin de ne pas ruiner la surprise et ne rien dévoiler de trop important. Si vous cherchez des livres qui vous permettront de vous évader dans les tréfonds de votre imagination, n’hésitez pas à vous y plonger.