Recette : Le Wassail

Hey witches! à l’approche de Yule, je souhaitais vous proposer une recette toute indiquée pour célébrer le solstice d’hiver. Il s’agit de la recette du wassail ou en d’autres mots, une boisson composée de cidre chaud et d’épices.

Mais d’où ça vient le wassail? Alors, aujourd’hui c’est une tradition médiévale qui est encore très présente en Angleterre. Elle trouve son origine dans les traditions nordiques de Yule (ou Yuletide, qu’on pourrait traduire comme « la période de Yule » ). Le mot wassail provient par ailleurs d’une formule pour trinquer en ancien norrois : « Was hael » (santé!) à laquelle on répondait « Drinc hael! » . On suppose que la boisson a pris le nom de wassail par association car c’était la boisson avec laquelle on trinquait le plus souvent durant la période de fin d’année. À l’origine, c’est une boisson qui se partageait avec autrui autour d’un toast lors des 12 jours suivant Yule. Depuis, la tradition a bien évolué, tout comme la recette qui était décrite comme une bière chaude aux épices à la fin du 12ème siècle et comme une sorte de punch chaud aux pommes, sucré et épicé durant le 17ème siècle.

Au Moyen-âge, les épices les plus utilisée durant la période hivernale étaient le gingembre, la cannelle, le clou de girofle et le poivre pour leurs propriétés digestives (on mangeait déjà beaucoup à cette période là à l’époque!). Ce sont d’ailleurs les mêmes ingrédients qu’on retrouvait dans la préparation de l’Hypocras, dont je vous partagerai un jour la recette… Pour ma recette, je me suis donc basée sur ces ingrédients et y ai ajouté la noix de muscade, qui était également consommée au moyen-âge.

Continuer la lecture de Recette : Le Wassail

DIY – Les fioles magiques

Bonjour, bonjour witches! Je vous reviens en forme avec un tutoriel de fiole magique. Vous connaissiez déjà les potions et les rituels mais connaissiez vous déjà les fioles? Je les vois un peu comme des intentions et sorts en bouteilles et il est possible d’en faire de toutes les sortes! En général, je me concentre sur le bien-être et la confiance en soi, j’ai d’ailleurs déjà partagé la recette de la fiole porte-bonheur que j’avais mise au point l’année dernière. J’ai donc continué à potasser mes tableaux de correspondance afin de faire d’autres fioles plus personnalisées et ciblées sur des besoins en particulier. Je vais donc détailler ici les étapes à réaliser lors de la conception d’une fiole ainsi que quelques astuces glanées au fil du temps.

Choisir sa fiole

La première question que vous allez naturellement vous poser avant de confectionner une fiole sera : dans quel but? Est-elle pour vous, pour quelqu’un d’autre ou encore pour un endroit? Comment souhaitez-vous quelle agisse? Par exemple, il est parfaitement envisageable de faire une fiole dont le but sera de protéger un lieu et ses habitant.e.s ou encore de cibler un problème particulier pour une personne précise. Vous pourriez offrir une fiole à votre petit frère qui commence les études supérieures pour l’aider à se concentrer et lui apporter de la chance dans les études ou encore vous confectionner une fiole de confiance en soi à utiliser dans les moments de doutes. Tout est possible et tout est permis. Réfléchissez donc bien à l’intention que vous aimeriez transmettre via cette fiole car tout le reste en dépendra.

L’étape suivante consiste à choisir le bon récipient, ça parait peut-être superflu de prime abord mais ça peut vraiment changer la façon dont vous l’utiliserez. Lorsque j’ai mis au point les fioles porte-bonheur, qui étaient pensées pour être à la fois efficaces et offertes (donc esthétiques), j’ai choisi des fioles de taille moyenne, la base équivalent plus ou moins à une paume de main pour que les personnes à qui j’allais les offrir puissent les utiliser à des fins décoratives tout en restant personnelles.

Quelques conseils dans le choix de la fiole

– les dimensions : favorisez des petites tailles afin d’économiser les ressources.
– le matériaux : évitez le métal, surtout si vous comptez utiliser des cristaux. Les changements de température ainsi que la nature du métal impacteront trop le contenu. Je me dirige toujours vers le verre car les choix sont nombreux.
la couleur : en magie, chaque couleur possède une signification, c’est pourquoi je me dirige le plus souvent vers des contenants transparents. En plus, on peut voir ce qu’il y a dedans et focaliser son attention sur un ingrédient en particulier.
la forme : pensez pratique, une fiole qui ne tiendrait pas debout deviendrait rapidement encombrante. Le reste, c’est une question de goût.
le bouchon : une des étapes de la confection de la fiole est de la sceller à la cire. Le but étant d’y enfermer une intention ou un sort. Les bouchons en liège sont assez adaptés, évitez par contre les pots qui se clipsent.

Quels critères prendre en compte?

la personne à qui la fiole est destinée : prenez en compte ses goûts et sa sensibilité. Si la personne n’est pas trop branchée ésotérisme elle ne souhaitera peut-être pas se retrouver avec une fiole énorme au milieu de son salon.
l’utilisation : si vous souhaitez emporter la fiole avec vous (entretiens, besoin d’être rassuré.e), favorisez une mini fiole voir une fiole-pendentif. Pensez pratique.
la signification : entre une fiole de guérison, d’amour ou de protection contre un ennemi, il y a tout un monde et certaines fioles se portent mieux lorsqu’elles sont cachées à l’abri des yeux indiscrets…
l’esthétisme : souhaitez-vous en faire un bel objet ou cela n’est il pas important? Il est possible de faire de très jolies choses avec les fioles, ainsi une fiole finement travaillée avec un bouchon en liège n’aura pas le même effet qu’un mini pot à confiture.

Continuer la lecture de DIY – Les fioles magiques

Recette : La soupe de protection

Hey witches! Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas partagé une « potion » magique et cette fois-ci, c’est sous la forme d’une soupe que je vous la propose. L’automne, c’est avant tout la saison des soupes et il aurait été scandaleux que je n’en parle pas! Rassurez vous, je ne vous ressortirai pas une vieille recette de grand-mère à l’aspect et au goût douteux (quoi que… tout dépend de vos talents culinaires 😉 ). Si vous ne saviez pas encore, les soupes sont un excellent moyen de profiter de tous les bienfaits des légumes, notamment la vitamine A, les minéraux et les fibres. Lorsque vous faites une soupe, ce que vous cuisinez, c’est une véritable potion magique qui rassasie, hydrate et fournit au corps tout ce dont il a besoin.

Le but de cette soupe, en plus de vous nourrir, vous réchauffer et de vous réconforter tandis que le froid s’installe doucement, sera de renforcer vos immunités et de vous aider à faire la transition entre les saisons. J’ai donc choisi l’ingrédient parfait pour nous protéger contre le froid et la fatigue saisonnière : les orties! Vous les avez sans doute maudites lorsque vous étiez enfant mais sachez qu’elles possèdent des vertus vraiment intéressantes et qu’une fois cuites, elles ne sont plus urticantes.

Continuer la lecture de Recette : La soupe de protection

Mabon: Une journée pour invoquer l’automne

Hey Witches! Cet article est un peu différent car j’ai proposé à l’une de mes amie sorcière une collaboration spéciale en l’honneur de Mabon… L’automne étant sa saison préférée, le choix me paraissait tout indiqué! De plus, je sais qu’elle saura prendre bien soin de vous 😊. Pour celleux qui nous rejoignent et qui se demandent bien ce que peut signifier Mabon, rendez vous ici pour une petite explication. Dans cet article, vous trouverez une multitude de choses pour vous immerger dans une ambiance automnale et accueillir cette belle saison en toute sérénité. Pour ce faire, nous commencerons notre voyage en musique, nous partagerons avec vous nos astuces afin de réaliser le plus beau des autels, des recettes et un rituel!


Well, hello witches! Moi c’est Amanda, je tiens d’abord à remercier Cassy de m’inviter à partager un moment avec vous sur son blog. J’ai super hâte de vous faire découvrir tout ce qu’on vous a concocté! Je vais commencer par une brève présentation pour ensuite entrer dans le vif du sujet.

Je me qualifie comme étant une « Cottage Witch ». Laissez-moi vous expliquer ma représentation de celle-ci. Souvent associée à la « Kitchen Witch » qui pratique la magie dans sa cuisine avec ses recettes, la « Cottage Witch » est plus globale dans sa pratique. Son élément c’est sa maison, son jardin et ses proches. Ce qu’elle aime c’est rendre son intérieur cozy, utiliser sa magie afin de protéger et soigner du mieux qu’elle peut grâce à ses connaissances. Pour moi, c’est un savant mélange entre la « Kitchen Witch » et la « Green Witch ».

Pour en revenir à l’automne, du plus loin que je m’en souvienne, cette saison a toujours eu une place particulière dans mon cœur. C’est ma préférée parce que c’est la plus cozy de toutes à mon sens. J’adore pouvoir ressortir mes pulls, mes plaids, mes bottes,… Les couleurs de la nature qui se changent en couleurs chaudes et réconfortantes me font frissonner!

Puis dans la cuisine aussi c’est merveilleux. Prenons la cannelle par exemple. C’est l’épice que l’on retrouve le plus durant cette période de l’année. En infusion dans mes tisanes, ou encore dans mes recettes de pâtisseries. Essayez l’association pomme-cannelle, vous ne le regretterez pas ! Quoi de mieux que le parfum d’une tarte aux pommes qui sort du four ou celle d’une soupe au potimarron fumante… Les possibilités sont si variées qu’un seul automne ne suffit pas pour toutes les explorer! Bref, je m’emballe mais vous l’aurez compris, l’automne c’est la vie! Je vous invite donc à lire la suite (et à vous rendre en page 2 👀) si mon entrée en matière est parvenue à vous donner l’eau à la bouche…

Êtes-vous prête.s pour le sabbat le plus cozy de l’année? La température s’adouci alors sortons nos plaids tout doux et nos meilleures tisanes épicées! Dans la suite de cet article, je vous propose plusieurs activités pour faire la transition de l’été vers l’automne tout en douceur

Se mettre dans l’ambiance

Rien de tel que de la musique pour orchestrer cette journée particulière, vous pouvez choisir une playlist déjà établie ou la créer vous-même sur vos plateformes favorites. Le but est de vous sentir comme dans un cocon, choisissez des rythmes doux, des chansons guitare et voix, pourquoi pas des repfrises acoustiques de vos morceaux favoris? J’aime beaucoup les sons de natures, de forêts, d’oiseaux, ça me permet de me retrouver en balade dans la nature sauf que je suis dans mon salon! Cela étant dit, si votre cocon à vous c’est Rammstein, allez-y, comme on dit : « Do you, honey! ». Ne vous inquiétez pas, j’ai pensé à vous, je vous ai concocté ma playlist préférée pour l’automne!

Playlist de Mabon

Décorer son autel

Après avoir lancé votre playlist préférée, pourquoi ne pas modifier ou créer votre autel ? Qu’est ce qu’un autel me direz-vous? C’est une plate-forme où vous allez poser certains objets en fonction des saisons, des éléments ou de certains rituels.

Vous pourrez y placer vos cristaux, bougies, grimoires et décorations naturelles ou non. Votre autel est votre petit havre de paix donc vous y mettez ce qui vous fait plaisir. Selon moi il n’y a pas de liste exhaustive. Le plus important c’est que celui-ci vous plaise! Vous pouvez vous y ressourcer, méditer, pratiquer vos sortilèges de protection ou poser vos intentions par exemple. Le but est que l’autel soit pratique et fonctionnel (et s’il peut être esthétique en plus, c’est que du bonus).

Je vais donc vous expliquer comment je m’y prend pour modifier mon autel afin qu’il soit en harmonie avec Mabon. Cela pourra, je l’espère, vous donner des idées et de l’inspiration pour peut-être créer un autel à votre manière. Comme je l’ai énoncé plus haut, il n’y a pas de règles fixes.

Les quatre éléments de décoration indispensables

Mon autel se trouve dans mon salon, au dessus de ma cheminée. La première chose que j’y ai posé est une bougie rouge mais vous pouvez aussi choisir d’autres couleurs. Pour être en accord avec le sabbat de cette saison, choisissez plutôt des couleurs chaudes qui représentent bien l’automne comme le doré, le orange ou encore le violet. Vous pouvez également choisir la couleur de votre bougie en fonction du rituel que vous allez réaliser, chaque couleur étant chargée d’un symbolisme particulier. Pour un rituel de protection, c’est par exemple le blanc qu’on favorisera car il est symbole de pureté.

La seconde chose a avoir pris place sur mon autel sont les cristaux comme la tourmaline noire et le quartz fumé qui sont des pierres de protection et d’ancrage. Elles permettent notamment d’éloigner les mauvaises énergies. La troisième chose dont mon autel ne peut se passer sont des éléments de décorations qui rappellent la nature : une guirlande d’oranges séchées, des mini-citrouilles, des feuilles mortes, des marrons, des pommes de pins ou encore des champignons… Bref tout ce qui rappelle l’automne ou la forêt! Enfin, j’y dispose mes accessoires magiques : mon papier d’Arménie, mes bâtons d’encens et mon Palo-Santo, qui seront utiles lors des rituels.

Et voilà! Mon autel est prêt pour la saison! Maintenant que l’ambiance est au rendez-vous, passons au moment gourmand de l’article (en page 2!) où Cassy vous propose des recettes réconfortantes avec une pointe de magie!