Litha : l’apogée de la lumière

Ça y est, l’été est là et avec lui le soleil, la chaleur et les gens en flip flop. Cette année, le solstice d’été aura lieu le 21 juin à 5h31, à vos réveils et à vos têtes dans le pet pour observer le lever de soleil de la journée la plus longue de l’année! Je ne vais pas mentir, l’été n’est vraiment pas ma saison préférée, je suis au final une fille assez modérée car les saisons qui me font réellement vibrer sont le printemps, que je chéri de tout mon cœur et l’automne et ses reflets magiques.

Mais l’été a ses bons côtés, il est souvent synonyme de vacances et de détente, de cocktails en terrasse, de barbotage en piscine et de barbecue entre amis. L’été c’est la saison des glaces à l’eau, des pastèques, des thés glacés, des salades de fruits et des tomates mozzarella (comment ça, je ne pense qu’avec mon ventre?). La chaleur, parfois extrême nous fait apprécier les moments de grisaille et les activités en extérieur sont désormais la norme. Pour les citadins, c’est en général un moment idéal pour ralentir car la routine se brise un peu, les enfants ne vont plus à l’école et de nombreuses personnes quittent la ville durant leurs vacances. On se retrouve donc avec une ville moins bondée et ça, ça fait vraiment du bien!

Continuer la lecture de Litha : l’apogée de la lumière

Bains de forêt : se ressourcer avec la nature

Coucou witches! Aujourd’hui, je souhaitais vous parler des « bains de forêt », si vous n’en avez encore jamais entendu parler il s’agit simplement de promenades prises en pleine conscience au milieu de la nature. Il existe quelques ouvrages qui en parlent, notamment : Shinrin Yoku – L’art et la science du bain de forêt – Comment la forêt nous soigne du Dr Qing Li, qui va brosser en long et en large les bienfaits des bains de forêt à l’aide d’études et preuves scientifiques mais qui explique également la tradition des bains de forêt à la japonaise, appelés shinrin-yoku

Vous vous doutez bien qu’en tant que Green Witch qui se respecte, je suis complètement amoureuse de la forêt et chaque passage au milieu des arbres me ressource, m’apaise et me donne de l’énergie. J’ai la chance d’avoir une forêt à quelques pas de chez moi, que je commence à bien connaître car j’y fais pas mal de randonnées mais je n’ai essayé le shinrin-yoku qu’il y a peu de temps. D’un tempérament plutôt impatient, j’ai beaucoup de mal à prendre du temps et à ralentir, c’est pourquoi l’exercice me paraissait si adéquat. Fidèle à moi-même, je me suis donc renseignée sur le sujet et j’ai plongé la tête la première dans les livres. 

De prime abord, ces bains de forêts, vantés par quelques witch et naturopathes m’apparaissaient comme relativement intenses et ce n’était pas quelque chose que je souhaitais partager avec des inconnus. J’avais également cette sensation que certains de ces bains de forêt organisés participaient avant tout d’un effet de mode, faites donc bien attention aux personnes que vous choisissez comme guides. La pratique du shinrin-yoku peut à mon sens être pratiquée sans l’aide de personne mais je comprends que certain.e.s ressentent le besoin d’être guidés et encadrés. Si vous faites partie de ces personnes et que vous habitez à Bruxelles, je vous invite à aller voir le site de terre et conscience, qui propose des ateliers au fil des saisons. Du reste, je vous propose de découvrir les bases du shinrin-yoku, vous en expliquer les bienfaits et diverses façons de le pratiquer. 

Continuer la lecture de Bains de forêt : se ressourcer avec la nature

Beltaine : La fête du feu

Ça y est, le mois de mai est arrivé! Et avec lui, la promesse du beau temps et de l’été qui arrive. Nous sommes désormais au cœur du printemps, les fleurs poussent, les animaux pointent le bout de leur nez et partent à la recherche d’un.e partenaire et le soleil se fait de plus en plus présent. On dit souvent qu’ « en mai, fait ce qu’il te plait » et Beltaine est une façon de plus d’affirmer ce dicton populaire. Je ne sais pas pour vous, mais c’est vraiment mon moment préféré pour aller me perdre dans les bois et observer la nature et les animaux. C’est aussi la saison des terrasses (rendez-vous le 8 mai, mes witch belges!), des soirées à refaire le monde entre ami.e.s et des premières sorties à l’extérieur sans nos gros pulls et manteaux, le bonheur quoi!

Signification

Beltaine (ou Beltane) se célèbre soit la veille soit le jour du premier mai. Tout comme Samhain, c’est un moment où le voile entre le monde réel et le monde invisible se fait plus fin, c’est par conséquent l’occasion parfaite pour honorer des créatures telles que les gnomes et autres fées. Beltaine est l’un des sabbat majeur de la Wicca mais également une fête Celtique très connue encore célébrée aujourd’hui. Lors de la christianisation des populations durant le Moyen-âge, les célébrations de Beltaine étaient interdites mais vous vous doutez bien que personne ne s’en souciait. Ces célébrations clandestines, ayant lieu la veille du premier mai ont par conséquent été renommées en « nuit des sorcières » ou « nuit de Walpurgis » par l’église.

Continuer la lecture de Beltaine : La fête du feu

Ostara : la fertilité

Nous voici arrivés à l’un de mes sabbats préférés! Sans surprises, je suis un enfant du printemps  (et une green witch, ne l’oublions pas) et c’est une période qui m’émerveille chaque année. Rien ne me réjouis plus que d’entendre les oiseaux chanter, de me réveiller dans la clarté du soleil levant et de voir le paysage doucement redevenir vert. C’est la période où je m’éveille et m’épanouis le plus. J’en garde une vision très naïve voire innocente mais je l’assume pleinement!

Signification d’Ostara

Ostara se célèbre durant l’équinoxe de printemps (qui tombe le 20 mars cette année). On y célèbre l’arrivée du printemps et elle symbolise la renaissance au sens large. La nature s’éveille, les arbres bourgeonnent, les animaux partent en quête d’un partenaire et les jours et les nuits sont à nouveau en parfait équilibre. C’est le moment de laisser l’hiver derrière nous et d’accueillir la lumière et les températures plus tempérées. Tout comme Mabon, c’est un sabbat de transition mais au lieu de préparer les longs mois d’hiver et de ralentir, on va au contraire s’activer ! On va enfin pouvoir sortir de notre torpeur hivernale pour laisser place à l’énergie et aux nouvelles impulsions. C’est une fête liée à la fertilité et à l’abondance, les jours seront de plus en plus long et c’est le moment idéal pour honorer la nature et l’aider dans sa renaissance. 

Pour la petite histoire le nom Ostara serait un dérivé de Eostre, une déesse anglo-saxonne qui aurait été vénérée avant la christianisation (au 6ème siècle de notre ère). Ce que l’on sait, c’est que c’était une déesse célébrée aux alentours de l’équinoxe de printemps. Il est d’ailleurs très probable qu’Ostara telle qu’on la connait aujourd’hui n’existait tout simplement pas à l’époque. Cependant, on atteste de l’existence de traditions Celtiques en relation avec l’équinoxe de printemps. Par exemple, la déesse du printemps pouvait être représentée sous forme de lièvre (en tant qu’extension de la lune) car il s’agit d’un symbole de renaissance et représente le cycle. Un lien très fort entre les œufs et les célébrations de printemps est également attesté, ils sont quant à eux des symboles de fertilité, de renaissances et d’équilibre.

Ce qu’il faut savoir avec les sabbats néopaïens, c’est que pour la plupart d’entre eux, nous sommes face à une réelle réinvention de traditions. C’est le cas pour Ostara, qui est une réinvention ainsi qu’un gloubi-boulga des traditions païennes liées au printemps.

Ce qu’il est important de noter également, c’est que ces traditions ont été englobées lors de la christianisation et qu’il y a eu une fusion entre les rituels printaniers et la Pâques chrétienne (la résurrection du Chris, tout est lié tu vois). Maintenant que tu sais cela, pense donc aux symboles cités précédemment : les œufs, les lapins… est-ce que ce ne seraient pas des éléments omniprésents de la période de Pâques aujourd’hui? Si tu n’avais jamais compris le lien entre les œufs de Pâques et la résurrection du Christ, tu as maintenant une petite idée de ce qu’ils sont venus faire là! 

Rituels

Que faire pour l’occasion? On pourrait commencer par mettre la main à la pâte, ou plutôt à la terre en jardinant. C’est le moment de planter les premières graines, de renouveler la terre, préparer les pots, son balcon ou de mettre en place un potager. Profites-en pour partir en mission dans une pépinière, adopter une plante, planter des fleurs, des herbes et transformer ton chez toi en paradis végétal

Si te salir au jardin n’est pas trop ton truc, vois plus large et sèmes des idées dans ton esprit. Réfléchis, innove, créé! C’est le moment de mettre en place de nouveaux projets et de laisser derrière sois les mauvaises expériences et autres ratés. On repart de zéro et on laisse place à la nouveauté!

Tu n’as pas l’occasion de jardiner mais aimerais avoir des plantes? Pourquoi ne pas aller en cueillir ou encore commencer un herbier? C’est aussi l’occasion de retourner se promener dans les parcs et les forêts afin d’observer les changements dans la nature et de profiter du beau temps qui revient.

Je parlais des œufs un peu plus haut, il est aussi coutume de les peindre ou de les décorer (cuis les ou vide les avant pour éviter la catastrophe). Si tu as envie de décorer ton intérieur, n’hésites pas à confectionner des paniers ou « nids » de pailles tressées pour venir y placer tes créations, objets de couleurs pastel, fleurs, branches et plantes de ton choix. 

Pour les kitchen witch, c’est l’occasion de cuisiner avec les fruits et légumes de saison qui deviennent de plus en plus nombreux. Tu peux également te surpasser avec des recettes à base de miel ou d’œufs, qui sont les symboles de la fertilité. Gâteaux au miel, salades de saison, œufs brouillés, les possibilités sont infinies! Le beau temps revenant petit à petit, c’est aussi une bonne occasion pour se préparer des eaux et thés glacés détox.

Enfin, qui dit printemps dit, grand nettoyage de printemps (que tu as peut-être commencé à Imbolc) trois mots d’ordre: aérer, purifier et trier. C’est le moment d’appliquer les méthodes de Marie Kondo et autres Miracle Morning, on s’active, on dit au revoir au superflu et on remet sa maison à neuf. Comme d’habitude, on peut appliquer l’idée de « nettoyage » à soi-même : on médite, on se décrasse et on purge avec des méthodes douces.