Ostara : la renaissance

Nous voici arrivés à l’un de mes sabbats préférés! Sans surprises, je suis un enfant du printemps  (et une green witch, ne l’oublions pas) et c’est une période qui m’émerveille chaque année. Rien ne me réjouis plus que d’entendre les oiseaux chanter, de me réveiller dans la clarté du soleil levant et de voir le paysage doucement redevenir vert. C’est la période où je m’éveille et m’épanouis le plus. J’en garde une vision très naïve voire innocente mais je l’assume pleinement!

Signification d’Ostara

Ostara se célèbre durant l’équinoxe de printemps (qui tombe le 20 mars cette année). On y célèbre l’arrivée du printemps et elle symbolise la renaissance au sens large. La nature s’éveille, les arbres bourgeonnent, les animaux partent en quête d’un partenaire et les jours et les nuits sont à nouveau en parfait équilibre (comme pour Mabon). C’est le moment de laisser l’hiver derrière nous et d’accueillir la lumière et les températures plus tempérées. 

Tout comme Mabon, c’est un sabbat de transition mais au lieu de préparer les longs mois d’hiver et de ralentir, on va au contraire s’activer ! On va enfin pouvoir sortir de notre torpeur hivernale pour laisser place à l’énergie et aux nouvelles impulsions. C’est une fête liée à la fertilité et à l’abondance, les jours seront de plus en plus long et c’est le moment idéal pour honorer la nature et l’aider dans sa renaissance. 

Pour la petite histoire, Ostara est le nom d’une déesse associée à la fertilité dont l’animal totem n’est autre que le lapin. D’un autre côté, on lui consacrait des œufs peints en offrande pour symboliser la fécondité. Tu l’as peut-être deviné: le printemps, les lapins, les œufs ? Ce n’est un secret pour personne, la chrétienté s’est emparée de fêtes païennes préexistantes pour y associer des événements de la vie du Christ. C’est ce qu’il s’est passé avec Ostara, qu’on connait mieux en tant que fête de Pâques. Si tu n’avais jamais compris le lien entre les œufs de Pâques et la résurrection du Christ, tu as maintenant une petite idée des raisons et de la symbolique qui lient les deux. 

Rituels

Que faire pour l’occasion? On pourrait commencer par mettre la main à la pâte, ou plutôt à la terre en jardinant. C’est le moment de planter les premières graines, de renouveler la terre, préparer les pots, son balcon ou de mettre en place un potager. Profites-en pour partir en mission dans une pépinière, adopter une plante, planter des fleurs, des herbes et transformer ton chez toi en paradis végétal

Si te salir au jardin n’est pas trop ton truc, vois plus large et sèmes des idées dans ton esprit. Réfléchis, innove, créé! C’est le moment de mettre en place de nouveaux projets et de laisser derrière sois les mauvaises expériences et autres ratés. On repart de zéro et on laisse place à la nouveauté!

Tu n’as pas l’occasion de jardiner mais aimerais avoir des plantes? Pourquoi ne pas aller en cueillir ou encore commencer un herbier? C’est aussi l’occasion de retourner se promener dans les parcs et les forêts afin d’observer les changements dans la nature et de profiter du beau temps qui revient.

Je parlais des œufs un peu plus haut, il est aussi coutume de les peindre ou de les décorer (cuis les ou vide les avant pour éviter la catastrophe). Si tu as envie de décorer ton intérieur, n’hésites pas à confectionner des paniers ou « nids » de pailles tressées pour venir y placer tes créations, objets de couleurs pastel, fleurs, branches et plantes de ton choix. 

Pour les kitchen witch, c’est l’occasion de cuisiner avec les fruits et légumes de saison qui deviennent de plus en plus nombreux. Tu peux également te surpasser avec des recettes à base de miel ou d’œufs, qui sont les symboles de la fertilité. Gâteaux au miel, salades de saison, œufs brouillés, les possibilités sont infinies! Le beau temps revenant petit à petit, c’est aussi une bonne occasion pour se préparer des eaux et thés glacés détox.

Enfin, qui dit printemps dit, grand nettoyage de printemps (que tu as peut-être commencé à Imbolc) trois mots d’ordre: aérer, purifier et trier. C’est le moment d’appliquer les méthodes de Marie Kondo et autres Miracle Morning, on s’active, on dit au revoir au superflu et on remet sa maison à neuf. Comme d’habitude, on peut appliquer l’idée de « nettoyage » à soi-même : on médite, on se décrasse et on purge avec des méthodes douces.

Rituel de pleine lune

Coucou witches! La lune sera pleine demain (27 février) à 09:18 précises et sera placée sous le signe de la Vierge. Alors pourquoi est-ce que je vous parle de ça et quel est le rapport avec le zodiac? Eh bien, les pleines lunes sont des moment idéaux pour pratiquer la magie car elle nous apporte énergie et puissance. La pleine lune va donc intensifier notre magie, il sera donc important d’apprendre à s’en servir à notre avantage. En ce qui concerne le zodiac, on parle d’une « Pleine lune en vierge » quand la lune se trouve dans le signe de la Vierge. C’est le même fonctionnement que lorsqu’on calcule son thème astral : chaque planète est reliée au signe du zodiac dans lequel elle se trouvait à l’instant de votre naissance.

La pleine lune en Vierge

La prochaine pleine lune favorise l’introspection et nous pousse à nous isoler afin de prendre soin de nous. Fidèle au signe de la Vierge, la période est idéale pour faire le point avec soi-même et en profiter pour faire un ménage intérieur. Notre but est donc de trouver plus de clarté et d’éliminer les choses qui nous gênent et / ou qui nous bloquent. C’est également l’occasion d’organiser votre intérieur et de vous débarrasser du superflu et d’essayer de mettre un peu d’organisation dans le chaos. Attention toutefois à ne pas rechercher la perfection à tout prix et de tenter de tout contrôler car cela pourrait tout simplement mener à la frustration. 

Rituels de pleine lune

Vous l’avez compris, l’accent se met avant tout sur le bien-être personnel et psychologique. La première chose à faire sera donc de prendre soin de soi. Afin d’être en accord avec l’idée de ménage intérieur, vous pourriez par exemple en profiter pour vous purifier le corps et l’esprit avec un bon bain, des soins du corps et du visage, un thé favorisant la paix intérieure et une séance de méditation. Vous pourriez éventuellement lire un bouquin de développement personnel ou de psychologie, dessiner des mandalas ou en colorier. 

J’ai personnellement pris l’habitude de me chouchouter à l’approche de la pleine lune, peu importe le signe dans lequel elle se trouve. Si les massages du visages vous intéressent, n’hésitez pas à vous rendre sur le compte Instagram de Rachel (clic, clic), qui en organise souvent en live les soirs de pleine lune. Pour ce qui est de la purification, je me charge de vous partager deux recettes que j’utilise dans mes moments de cocooning. 

Vous le savez peut-être déjà, mais ma spécialité c’est avant tout les « potions », je partage donc avec vous une recette qui vous sera utile. Elle est apaisante pour le corps mais permettra à l’esprit de rester vif et concentré.

Potion de méditation

Pour 30cl de tisane (un mug)

  • 0,6g de feuilles de ginkgo biloba
  • 0,2g de romarin
  • 0.5g de camomille matriarcaire
  • 0.3g de mélisse
  • 0.4g de ginseng

Recette
Rien de compliqué ici, il vous suffit de peser vos ingrédients avec une balance de précision et de les mettre dans un sachet ou une boule à thé. Ensuite, laissez infuser dans de l’eau très chaude durant 5 à 10 minutes. 

SEL DE BAINS MAGIQUES

Pour varier les plaisirs, je vous partage également une recette de sels de bain relaxants et purifiants. 

Attention, les huiles essentielles utilisées sont déconseillées aux personnes enceintes (et interdite durant le premier trimestre de la grossesse), je conseillerais plutôt de préparer un mélange d’ylang ylang, de lavande officinale, de basilic exotique et de mandarine et de le diffuser dans l’air le temps du bain.

Pour 1 kilo de sels de bain

  • 50g de sel de l’Himalaya
  • 50g de sel d’Epsom
  • 60 gouttes d’Huile Essentielle
    pour cette recette j’ai mélangé :
    – 20 gouttes de basilic exotique ;
    – 20 gouttes de lavande (on peut la remplacer par du Ylang ylang);
    – 10 gouttes de menthe poivrée (ou verveine si vous voulez mettre l’accent sur votre humeur) ;
    – 10 gouttes de mandarine.
  • 5ml d’huile végétale neutre (j’aime particulièrement l’huile de jojoba mais il est possible d’en utiliser d’autres)
  • 15g de fécule de maïs
  • Des brins de plantes ou pétales séchées (au choix)

Recette
Avant toute chose, munissez-vous d’un grand bol (de préférence pas en plastique ou en matière poreuse) et d’une cuillère en métal. j’utilise du métal pour éviter que mes bols et ustensiles soient imbibés d’huile et huile essentielle. L’idéal c’est d’avoir des contenant spéciaux pour les manipulations cosmétiques, histoire de ne pas tout mélanger. 

1) Nettoyez et sécher bien votre matériel 
2) Mettez l’huile végétale neutre et les huiles essentielles dans le fond du bol et mélangez
3) Rajoutez le sel de l’Himalaya et mélangez
4) Ajoutez le sel d’Epson et mélangez
5) Ajoutez le fécule de maïs et mélangez

Bonus : ajoutez des pétales ou plantes séchées, vérifiez bien que tout soit bien sec car la moindres trace d’humidité fera tout pourrir et ce serait dommage. Si vous souhaitez avoir des idées sur ce que vous pourriez rajouter, la liste est longue : des pétales de rose pour favoriser l’amour de soi, des brins de lavande séchés ou de la camomille pour le calme, du romarin pour la purification, des écorces d’oranges pour l’équilibre émotionnel,…

Si vous voulez d’autant plus pimper votre bain, vous pouvez également ajouter des bougies, de l’encens ou faire brûler du Palo Santo ou de la sauge. Quoi qu’il en sois, faites-vous plaisir, c’est le principal.

Mabon : l’équilibre

Ça y est, l’automne arrive! Et du côté des sorcières, on en profite pour célébrer un sabbat mineur : Mabon. L’équinoxe d’automne aura lieu précisément le 22 septembre à 15h30 mais il est possible de célébrer Mabon entre le 21 et le 29 septembre. 

Signification

Mabon, c’est un peu l’équivalent d’un Thanksgiving de sorcières (sans le background historique macabre et le génocide des amérindiens) dans le sens où c’est un moment propice pour exprimer de la gratitude. Dans un premier temps, envers la nature, qui nous a donné ses fruits durant les mois d’été mais également envers les autres. C’est une fête qui marque la fin des récoltes et l’équilibre entre les saisons. Elle est en effet à mi chemin entre Lugnasad et Samhain tandis que l’équinoxe marque l’équilibre entre la durée du jour et de la nuit. Mabon marque ainsi une saison de transition : les nuit s’allongent doucement, les températures baissent mais restent douces et on se prépare tout doucement à accueillir l’obscurité. C’est le moment idéal pour profiter de l’instant présent et de l’harmonie ambiante et de se recharger en prévision des périodes où les ressources manqueront. 

Rituels

Que faire pour célébrer Mabon? Il y a énormément de possibilités qui s’offrent à nous, à commencer par une promenade en forêt, pour profiter de la nature et des températures encore clémentes. C’est également une bonne façon de se ressourcer et de se reconnecter avec les éléments. On peut également en profiter pour organiser une cueillette d’automne : glands, marrons, chardon-marie, faines et bogues de hêtre, thym, pommes,… 

Qui dit cueillette, dit cuisine. Bah oui, on ne va pas juste cueillir des fruits pour les regarder. Une des tradition pour Mabon est justement de faire des recettes à base de pommes : tartes, compotes, cidre,… tout ce qui peut vous faire plaisir! On peut également pousser un peu plus loin en invitant ses proches autour d’un gros repas, pour célébrer l’abondance et la chance qu’on a de pouvoir en profiter. Vous pouvez également décider de partager avec les autres au sens plus large en faisant des dons pour les moins fortunés, Mabon véhicule également l’idée de partage en lien direct avec la recherche de l’équilibre. 

Afin de rester en harmonie avec les saisons, on peut en profiter pour se reposer et s’entourer d’un cocon douillet. C’est la saison du cosy par excellence, c’est donc le moment de ralentir un peu et de réfléchir. Un petit rituel facile à réaliser est un sort d’intention. Pour le faire, il suffit d’inscrire une chose dont on voudrait se débarrasser (pensées parasites, mauvaise habitude, quelque chose qui nous retient) et une chose qu’on souhaite réaliser ou obtenir sur un papier d’Arménie. On se concentre sur ce qu’on veut laisser partir et sur ce qu’on souhaite obtenir et lorsqu’on est prêt, on plie le papier en accordéon et on le brûle. 

Si vous aimez décorer votre intérieur, Mabon est parfaite pour l’occasion! Vous pouvez installer une petit autel avec des courges et fruits de saisons, de plantes récoltées en forêt, de bougies aux couleurs de l’automne, fleurs, feuilles et morceaux de bois. Tout ce qui est en lien avec l’abondance des récoltes et l’automne seront en accord avec Mabon.

Enfin, pour accueillir les longues nuits, on peut tout simplement observer les étoiles et apprendre à trouver la beauté dans l’obscurité. Se faisant, nous serons plus sereins lorsque les jours seront plus courts. 

Si vous décidez de célébrer Mabon (ou tout autre sabbat), soyez audacieux et créatifs. Gardez en tête ce que le sabbat représente et adaptez le comme bon vous semble, le plus important c’est d’en tirer du positif.