Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry

Qu’est-ce donc? Un nouveau livre lu dans le cadre de l’Astro Book Challenge? Eh oui, je continue mon petit bout de chemin dans le challenge avant l’automne qui rime toujours avec le Pumpkin Autumn Challenge. Cette fois-ci, j’ai validé la catégorie « C’est écrit dans les étoiles » et les thèmes Roman jeunesse, Imaginaire, Amitié et Mystère qui se trouve dans le menu « Les mystères du ciel » avec Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Je vais vous dire un petit secret, lorsque j’ai créé cette catégorie, c’est à ce livre là que je pensais, car derrière chaque catégorie se cache un livre (ou plusieurs!) qui m’a inspirée. Pour l’occasion, je vous ai même dessiné l’image qui illustre l’article, et non, il n’y a pas de mouton!

Éditeur : Gallimard
Publication originale : 1943
Genre : Jeunesse, Conte, Imaginaire
Nombre de pages : 120

«J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours.
Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé...»

Même sans avoir lu Le Petit Prince, je savais qu’on y parlait de moutons, de roses et de renards. C’est d’ailleurs ce qui m’a longtemps retenue de le lire car on m’en avait déjà trop dit et le plaisir me semblait alors gâché. J’ai donc pris le temps d’oublier tout ce qu’on avait pu me raconter sur ce livre avant de m’y plonger… pour me rendre compte qu’au final, j’étais loin de me douter de ce qui m’attendait.

Je pense que la force de l’histoire réside principalement dans la narration, sous forme de douce poésie. Dés le début, on se sent happé dans un univers onirique, un peu comme si on se reposait dans des nuages moelleux. Le plus merveilleux, c’est cette sensation de pouvoir se laisser porter et de suivre l’histoire et le voyage du Petit Prince, et ce jusqu’à la fin. Outre l’histoire, qui est sans doute perçue et analysée différemment selon les personnalités de chacun.e.s, c’est le style m’a réellement séduite. J’ai passé un moment de lecture hors du temps, je m’y suis amusée, j’ai grincé les dents, j’ai été touchée et émue par moments et j’ai pu m’identifier à l’histoire qu’on me racontait. J’ai eu de la peine pour ce pauvre aviateur, je me suis demandée ce qu’il était arrivé aux personnages croisés et surtout, j’ai continué l’histoire après avoir lu la dernière page.

Je suis contente d’avoir laissé mes à priori derrière moi et d’avoir découvert ce livre, qui en raconte beaucoup plus que ce qu’on pourrait le croire…