Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers – Benjamin Alire Sáenz

Je continue mon parcours de lecture automnal à travers le PAC avec Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers de Benjamin Alire Sáenz qui entre dans le menu « Automne des Enchanteresses » et la sous-catégorie « Les rêves d’aurore ». Je ne dirait pas quel mot-clef j’ai choisi afin de ne pas dévoiler trop vite le sujet du livre.

Éditeur : Pocket Jeunesse
Publication originale : 2012
Genre : Initiatique, amour, jeune adulte
Nombre de pages : 359

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais...C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

Encore une lecture dans laquelle je me suis lancée la tête la première! Je ne connaissais pas grand chose de ce livre mis à part qu’il avait de d’excellentes reviews, sa couverture et les gros thèmes qui s’y rapportent. J’y suis donc allée (presque) à l’aveuglette dans une confiance défiant toute limite… Et j’ai eu raison car il mérite toutes les éloges qu’on peut lui faire. On y découvre le quotidien d’Aristote, un ado renfermé, souffrant silencieusement qui suite à sa rencontre avec Dante, découvrira de nouvelles facettes de sa personnalité. J’ai trouvé ce roman très touchant, l’histoire se lit avec facilité et on parvient à avoir beaucoup d’empathie pour les personnages, aussi bien principaux que secondaires. C’est avant tout une histoire qui parle des relations : amoureuses, amicales, familiales et des liens à la fois d’une simplicité et d’une évidence déconcertante mais d’une grande complexité qui peuvent se créer entre deux personnes. J’ai été émue de suivre l’évolution des personnages et leur développement, je n’ai d’ailleurs pas pu stopper ma lecture en cours de route, je devais savoir le fin mot de l’histoire. C’était une lecture très agréable avec une histoire touchante et des personnages qu’on aimerait pouvoir serrer dans nos bras. J’ai passé un bon moment et j’en suis ressortie avec une petite boule de chaleur dans le coeur. 

L’Étrange Vie de Nobody Owens – Neil Gaiman

Voici le premier livre que je lis dans le cadre du PAC 2020, il s’agit de L’Étrange Vie de Nobody Owens de Neil Gaiman, auteur mieux connu pour Coraline et American Gods. Je valide avec lui la sous-catégorie Esprit es-tu là ? du menu Automne Frissonnant, les mots-clefs que j’ai choisi sont : fantôme , fantôme du passé et famille.

Éditeur : Albin Michel
Publication : 2008
Genre : Roman jeunesse, fantastique, horreur
Nombre de pages : 310

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brulée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux...

Lors de ma recherche pour le challenge, je suis directement tombée sous le charme de ce livre. Je connaissais déjà bien Neil Gaiman et son univers et j’ai décidé de lui faire confiance une fois de plus. Je ne serai absolument pas objective sur le sujet car j’ai véritablement craqué pour ce roman. Je me suis faite séduire dés les premières pages, pourtant si sombres et j’étais assez triste de dire au revoir aux personnages à la fin de ma lecture. Ce qui m’a le plus plu dans cette histoire, c’est sa part d’ombre, c’est très sombre voire macabre et à la fois très léger. On parcourt un monde de fantômes à travers les yeux de Nobody, qui n’est après tout qu’un enfant et on grandit avec lui, à ses côtés en s’inquiétant de son avenir et des dangers qu’il encourt. Il y a un côté vraiment bienveillant dans le traitement des personnages et l’histoire est très touchante. On y voit un mélange entre le drame, l’horreur et le fantastique avec par-ci, par-là quelques notions d’histoires et de folklore. C’est un livre qui m’a fait beaucoup de bien et qui m’a laissée une impression très feel good, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout venant d’un livre qui parle de fantômes. C’est une belle découverte et un coup de cœur assuré que je recommande chaudement à toute personne qui n’a pas peur de s’aventurer dans les cimetières…