Astro Book Challenge – L’oublié

On y arrive enfin, le tout dernier chapitre du menu « Les secrets de l’Au-delà ». Et vous savez quoi? Ça fait vraiment belle lurette que je l’ai lu et j’avais tout simplement oublié d’en faire la critique. De quoi rester dans le thème pour cette dernière catégorie. Vous voyez, je me donne à fond pour l’Astro Book Challenge (ahem) !

Avant même de décider du thème général du challenge pour 2022, je savais que cette catégorie existerait. Je suis la première à avoir des piles à lire infinie et je souhaitais mettre en avant toutes ces lectures qui un jour nous avaient fait tant envie et que nous avons pourtant délaissées. Sa place me paraissait toute indiquée dans ce menu, qui traite de l’au-delà et de toutes les choses que l’on ne voit pas (ou plus). Je nous ai donc donné l’occasion de ressortir les livres des placards et de leur donner toute l’attention qu’ils méritaient afin de leur donner un destin moins tragique que les personnes jetées aux oubliettes.

Category is : “Les ossements des oubliettes”

L’homme illustré – Ray Bradbury

Sans transition aucune, voici le livre sur lequel j’ai jeté mon dévolu. Il n’y avait pas de thèmes à l’honneur cette fois-ci car la mission était simple : Terminer un livre qui se trouvait dans sa pàl depuis trop longtemps. Si vous m’avez déjà lue, vous savez sans doute que j’aime beaucoup Bradbury mais pour une raison obscure, je boudais l’homme illustré. J’avais envie de le lire mais me contentais de le regarder à la place. J’ai donc profité de l’occasion pour forcer le destin et je m’y suis mise une bonne fois pour toute.

Éditeur : Gallimard
Publication originale : 1951
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages : 352

"Il retira sa chemise et la roula en boule. De l'anneau bleu tatoué autour de son cou jusqu'à la taille, il était couvert d'Illustrations. "Et c'est comme ça jusqu'en bas", précisa-t-il, devinant ma pensée. "Je suis entièrement illustré. Regardez !"Il ouvrit la main. Sur sa paume, une rose. Elle venait d'être coupée ; des gouttelettes cristallines émaillaient ses pétales délicats. J'étendis ma main pour la toucher, mais ce n'était qu'une image. "Mais elles sont magnifiques ! m'écriai-je.- Oh oui, dit l'Homme Illustré. Je suis si fier de mes Illustrations que j'aimerais les effacer en les brûlant. J'ai essayé le papier de verre, l'acide, le couteau... Car, voyez-vous, ces Illustrations prédisent l'avenir."

Ma première surprise en me lançant dans l’Homme illustré, c’est que j’avais déjà lu une partie des nouvelles qui le composaient. Je suis plutôt fan de Ray Bradbury, ce qui explique que j’étais déjà tombée sur certaines nouvelles plutôt emblématiques (que j’ai d’ailleurs relu avec enthousiasme) mais j’avais espéré en découvrir un peu plus et que le fameux Homme Illustré soit un chouya plus long.

La construction du recueil m’a laissée quelque peu perplexe, reliant les 18 nouvelles les unes entre les autres en naviguant entre les tatouages de l’homme illustré. Il faut dire que le prologue m’avait vraiment chauffée et je m’attendais à quelque chose de phénoménal et j’ai été un peu déçue lorsque j’ai compris que l’homme illustré n’était en fait qu’une nouvelle parmi les autres. Mais ce n’est pas vraiment grave car c’est pour la plume de Bradbury et sa capacité à imaginer les mondes que je le lis et je suis toujours aussi admirative devant ses créations. Je m’y projette à chaque fois et je vis l’histoire à 200% !

J’ai évidemment mes favorites, comme « La Brousse » qui possède ce petit côté « atrocinable » (atroce et adorable, je suis bizarre, faites avec) et « La pluie » qui est tout simplement terrifiante. J’ai toujours une sensation de doux-amer lorsque je lis Bradbury, me lamentant pour les personnages qui manquent cruellement de chance et riant jaune devant certains coups du sort. Honnêtement, j’adore ça et je ne m’en lasse pas. De plus, il y a toujours une critique sous-jacente dans les nouvelles, que ce soit sur la technologie, la conquête de mars ou la société de manière générale, ce qui rend l’ensemble d’autant plus appréciable.

Je pense que ce recueil pourrait faire une jolie introduction pour quelqu’un ne connaissant pas encore Ray Bradbury. Avant même de se lancer dans Fahrenheit 451 et Chroniques martiennes, l’Homme illustré pourrait servir de mise en bouche à celleux qui souhaitent explorer son univers.

Autres avis pour le menu « Les secrets de l’Au-delà »

Astro Book Challenge – Vade retro satana

Les secrets de l’au-delà n’ont pas encore été tous découvert et nous poursuivons notre exploration à travers les mondes invisibles……

Astro Book Challenge – Braiiiin

Pour cette troisième partie du menu « Les secrets de l’Au-delà », nous allons explorer le thème de la vie après la…

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s