Bilan des lectures de Juin & Juillet

Sophie Jomain – Les étoiles de Noss Head

Les étoiles de Noss Head, c’est une vieille casserole que je traîne dans ma pile à lire depuis peut-être sa première publication (il y a 12 ans). Je l’avais vu passer, ça m’intéressait, j’avais prévu de le lire et… j’ai oublié! Il faut dire que le premier tome est arrivé à la suite de Twilight et que j’avais eu ma dose de personnage principal crétin, de chiens mouillés et vampires torturés. Ces derniers temps, j’avais besoin d’une histoire facile à lire et que je pourrais dévorer sans une once de culpabilité, le cerveau en off est les émotions branchées sur « jugement ». C’est là qu’arrive la saga des étoiles de Noss Head, qui s’est révélée parfaite en son genre. J’ai l’air vilaine en disant ça mais je précise que j’ai vraiment bien aimé (quand même!) même si j’ai eu envie d’étriper Hannah la chouineuse à plus d’une reprise et de mettre un bon coup dans le ventre de Leith (ugh) en me gaussant devant sa douleur.

Tome 1 : vertige

Éditeur : France Loisirs
Publications originales : 2010
Genre : Romance, Urban Fantasy, Bitlit
Nombre de pages : 352

À presque 18 ans, Hannah enrage de devoir subir un nouvel été à Wick, petite ville portuaire écossaise. Il n'y a pas plus ennuyeux que cet endroit pour une citadine de son âge. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Leith. Il est bâti comme un roc et possède les plus beaux yeux qu'elle ait jamais vus. Qu'importent les rumeurs qui courent au sujet du jeune homme... l'attirance est immédiate, réciproque et irrépressible. Puis tout bascule. Le conte de fées se transforme en cauchemar et le destin d'Hannah est scellé. Leur relation résistera-t-elle à l'inimaginable ? Sauront-ils vaincre le pire ? Car les légendes sont parfois plus réelles que l'on croit.

J’avais vu beaucoup d’avis, comparant les étoiles de Noss Head à Twilight et il faut admettre que j’avais très peur. Suite à ma lecture des cinq tomes, je comprends mieux la comparaison mais j’irai un peu plus loin en disant que cette saga-ci est bien meilleure (j’aime pas Twilight, ok?). Je me suis lancée dans la lecture en sachant pertinemment bien que ce serait cu-cul la praline et dégoulinant d’hormones d’adolescent.e.s et ça m’allait très bien. Je n’ai donc eu aucune surprise devant la rencontre et la romance grandissante entre les deux personnages principaux. Ce qui m’a un peu surprise, c’est le comportement de l’amoureux en question, que je préférais lorsqu’il ne parlait pas honnêtement.

C’est qu’il est possessif, jaloux, violent, dans un contrôle permanent et qu’en plus il ne cesse de faire tourner Hannah en bourrique en lui faisant croire qu’elle invente des choses (on appelle ça du gashlight aujourd’hui, si jamais). De nos jours, on crierait au redflag🚩 devant une telle personne… Le drapeau il est gros comme une maison hein à ce niveau-là. Vous l’aurez compris, j’ai tiqué et je l’ai détesté presque automatiquement. Franchement, c’est un cas d’école en matière de partenaire toxique, on devrait obliger les ados à l’analyser. Pour mon propre bien, j’ai décidé de remettre le livre dans son contexte, à la douce époque qu’était l’année 2010 en partant du principe que « On SaVaIt PaAs ToUsSa! » et j’ai cherché des excuse à l’autrice, qui a simplement reproduit les codes à la mode du moment (« Non, pas ça Mr Grey, Aoutch! »).

Le gros malaise mis de côté, l’histoire est plutôt sympa si pas addictive… J’ai presque envie de la comparer à une telenovela fantastique! Il se passe beaucoup de choses et il y a une myriade de personnages plus ou moins travaillés, ce qui fait du bien quand on ne peut pas voir en peinture les principaux. J’ai bien aimé me plonger dans un folklore nouveau et une vision différente et originale du surnaturel. La romance (toxique) est vraiment passée au second plan pour moi, ce qui m’intéressait c’était de tout savoir sur l’univers surnaturel du livre. J’ai d’ailleurs bien ronchonné sur Hannah, qui n’est pas foutue d’ouvrir un bouquin de temps à autre! L’écriture est parfois un peu particulière, notamment dans l’emploi du passé simple, qui m’a bien fait marrer mais elle est fluide et franchement facile à lire (j’ai oneshot les 5 livres en 5 jours, c’est pour dire). Enfin, ça pourrait être perçu comme un point négatif mais j’ai trouvé beaucoup de réconfort dans la prévisibilité des événements. Tout était facile à deviner et ça m’a permis de me laisser porter par le récit plutôt que de me creuser les méninges en quête de réponses. Somme toute, j’ai tout de même apprécié ma lecture et j’ai voulu en savoir plus sur ce qui allait arriver ensuite.

Tome 2 : Rivalités

Éditeur : France Loisirs
Publications originales : 2011
Genre : Romance, Urban Fantasy, Bitlit
Nombre de pages : 384

"Pour moi, une nouvelle vie commençait : l'université à St Andrews avec Leith. J'avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n'importe quelle jeune femme, ou presque. Douce utopie, rien ne se déroule jamais comme prévu. Il fallait qu'ils se fassent la guerre, c'était plus fort qu'eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J'étais dépassée, mais j'étais sûre d'une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés... "

Vous me croyez si je vous dis que j’avais deviné la quasi-totalité de l’intrigue au bout du premier chapitre? J’avais déjà parlé du côté prévisible de l’histoire pour le premier tome mais ici ça explose tout! Alors d’accord, j’ai lu beaucoup de romans comme celui-ci et j’ai surement été influencée mais tout de même! Mais vous savez quoi? Je suis passée outre, parce que tout ce qui m’intéressait c’était la magie et j’ai eu ce que j’étais venue chercher!

La petite pointe d’originalité dans ce tome, c’est qu’il se déroule dans un cadre universitaire et j’ai beaucoup aimé me promener dans les couloirs de St Andrews avec Hannah. C’était sympa d’un peu revivre une première année universitaire, la découverte du folklore estudiantin et la vie en collocation à travers les personnages du livre. C’est dans ce cadre de découverte, qu’arrive gros comme une maison : Le Cercle, qui sont tous très pâles et commandent du vin chaud sans le boire (qui peuvent-ils donc bien être???). Eh bien, j’ai été agréablement surprise car ce n’était pas complètement ce à quoi je m’attendais et là encore, il y a eu de l’originalité dans le développement du folklore surnaturel. L’autrice joue avec les codes et mythes pour les tourner à sa sauce et c’est pour moi une véritable force de la saga. J’ai adoré découvrir les membres du Cercle, pour qui j’ai eu un véritable coup de cœur et j’ai trouvé un peu cocasse qu’ils soient plus développés que les membres de la Meute (ils sont 11 mais on se souvient peut-être de 3 d’entre eux à la fin du livre).

Ce que j’ai moins aimé (bah oui!) c’est Leith qui est encore plus détestable que dans le tome 1. Je déteste faire cette comparaison mais j’ai eu l’impression de voir un mini Christian Grey débarquer dans l’histoire. Parce qu’en plus d’être un sale macho contrôlant et possessif, il est pété aux as et ne comprends pas le désir d’Hannah de vouloir travailler et d’avoir sa propre autonomie (la roturière!). Bref, quel horrible personnage qui ne respecte rien ni personne si ce n’est ses propres envies. La cerise sur le gâteau, il a semé des ex partout, dont il se contrefout : « ça va c’était que du cul hein! » et Hannah est en rivalité avec l’une d’entre elle 🤡. Alors là… non. C’est juste… j’ai pas les mots et j’ai vraiment failli en rester là. La compétition entre femmes pour une vieux mec irrespectueux, non mais au secours, ugh. D’ailleurs, la meute est ultra machiste, où sont les femmes? On les tue à la naissance? BREF, très peu pour moi cette organisation de velus puants! Heureusement (ahem), les choses finissent par s’arranger et quelques personnages ont le mérite de sauver le navire du naufrage, cœur sur vous Darius et Julia! Encore une fois, c’est un avis mitigé mais pas négatif pour autant. J’ai été divertie et cette fois-ci j’étais prévenue quant aux quelques points négatifs que j’allais rencontrer!

Tome 3 : Accomplissement

Éditeur : France Loisirs
Publications originales : 2012
Genre : Romance, Urban Fantasy, Bitlit
Nombre de pages : 480

"Je n'avais aucune idée du tour qu'allait prendre ma vie... absolument aucune. J'allais avoir 19 ans dans quelques jours et j'étais devenue ce que je n'aurais jamais dû être. Le destin m'avait surprise, j'étais magnifique, d'une allure renversante. J'aurais pu défier n'importe quelle reine de beauté, mais c'est bien tout ce qu'il me restait... toute une vie dans la peau de quelqu'un que je n'étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si tout pouvait redevenir comme avant ? Je ne le savais pas encore, mais tout allait être différent..."

Qu’est-ce que j’avais hâte de connaître le contenu de ce tome! Je pense que si cette saga m’a appris quelque chose c’est que je suis définitivement dans la team anges noirs / vampires et que les garous c’est pas mon délire. Pas de chance pour moi, Hannah n’est pas d’accord et va se lancer dans une croisade pour son humanité (j’ai vomi). Je veux dire, elle était enfin sur un pied d’égalité avec son mec, qui après l’avoir lâchement abandonnée revient la queue entre les jambes, elle a des pouvoirs stylés et elle sait voler MAIS non, c’est trop affreux!

Il fallait bien que ça arrive, j’ai perdu patience avec Hannah, tant qu’elle était humaine et gourde, je laissais passer mais même lorsqu’elle est incroyablement forte, elle est complètement à côté de la plaque et ne vit que pour Leith. J’avais envie d’entre dans le livre et de la secouer! D’ailleurs ce livre aurait pu s’appeler « Hannah ne sait pas ce qu’elle veut mais elle le veut », c’est tout bonnement révoltant!

Heureusement, ce tome est entièrement dédié aux anges noirs et à la découverte de leur monde, pour mon plus grand bonheur. J’aime beaucoup les personnages de Darius et Grigore, qui prend de plus en plus d’importance et je me suis beaucoup amusée de l’impuissance de Leith (il était temps qu’il soit remis à sa place celui-là). Encore une fois, j’avais deviné ce qui allait se produire et j’étais furieuse! Je dois dire que ce livre a eu le mérite de me faire expulser toute ma négativité, promis je me sens mieux maintenant! Le tout était néanmoins agréable à lire et j’ai noté une certaine évolution dans les relations entre les personnages qui me laisse présager du drame et du scandale pour les tomes suivants!

Tome 4 : origines, partie 1

Éditeur : France Loisirs
Publications originales : 2013
Genre : Romance, Urban Fantasy, Bitlit
Nombre de pages : 384

"Chaque fois que je croyais notre vie cousue de fil blanc, Leith et moi devions faire face à une nouvelle adversité, à une nouvelle attaque. J'en venais à me demander si, un jour, nous goûterions à la paix à laquelle nous aspirions. Personne ne mesure l'immensité de sa chance quand il affirme que son existence est monotone. Personne. Aux innocents les mains pleines... C'est ce qu'on dit. Mais moi, je n'étais plus innocente du tout. Alors, que me réserverait le destin, cette fois-ci ? Que me volerait-il ? J'en avais une vague idée. J'allais devoir me préparer au pire."

Je ne vais pas mentir, en commençant ma lecture j’étais assez mécontente. Plusieurs infos sortaient un peu de nulle part et j’ai eu du mal à m’y retrouver, en plus Hannah est maintenant aussi impulsive et violente que Leith… top! J’y suis donc allée avec toute la mauvaise foi du monde et au final c’est l’un des tomes que j’ai préféré.

Alors pourquoi? La première raison, c’est que Leith n’est quasi pas présent (sorry not sorry) et qu’Hannah doit enfin se débrouiller comme une grande! Il était temps et j’ai vraiment aimer voir le personnage évoluer sans son âme sœur. La seconde raison, c’est qu’on va découvrir de nouveaux lieux, de nouvelles créatures et plonger plus profondément dans le surnaturel. La dernière raison, c’est Grigore, je l’aime d’amour et j’étais vraiment contente qu’il se fasse une place dans le récit.

Ce tome-ci est un peu différent car il mélange le fantastique avec une enquête policière. Quelque chose tue des anges noirs et des loups garous et deux personnages ont disparu, il y a de quoi faire! Venant s’ajouter aux autres surnaturels, les sorcières font enfin leur arrivée dans la saga! J’avoue que ça m’a laissé un petit goût de trop peu mais j’étais contente d’en voir une! Il faut dire qu’elle est sacrément chouette en plus de ça. J’étais également très satisfaite de voir les loups et les anges collaborer dans un but commun tandis que la chute de l’histoire m’a fait bondir et crier de joie. Les choses ont beaucoup évolué, aussi bien dans l’histoire et ses conséquences que dans la psyché des personnages et ça fait franchement du bien!

Tome 5 : origines, partie 2

Éditeur : France Loisirs
Publications originales : 2014
Genre : Romance, Urban Fantasy, Bitlit
Nombre de pages : 480

"Le danger était aux portes de la cité. J'avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau... Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s'apprêtait à s'abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups. La désolation. Le néant. La ruine. C'est tout ce qu'il resterait. Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver... LUI."

J’ai eu la grande chance de découvrir cette saga alors que tous les tomes étaient déjà publiés, ce qui m’a permis de les enchainer sans frustration. Je ne sais par contre pas comment les personnes qui ont suivi les sorties au fur et à mesure pour survivre à l’agonie qu’était ce CLIFFHANGER à la fin de la première partie de Origines.

On se prend une triple claque dans ce tout dernier tome. Jusqu’à présent, c’était de la romance d’adulescent et des petites disputes entre clans mais ici ça ne rigole plus! Il y a un ennemi relativement puissant qui s’est mis en tête de mettre le zbeul et le pire, c’est que quand Hannah tente d’en informer la communauté des loups ultra traditionnaliste, tout le monde lui rit au nez. Ses seuls alliés utiles, les anges noirs ne sont vraiment pas les bienvenus et elle est obligée de naviguer à travers des traditions qu’elle ne connait pas, dans un monde qui lui est hostile. Beau programme, grosse ambiance! C’est un tome qui est plus sombre que les autres et où les choses se compliquent. Tout n’est pas noir ou blanc et on se rend compte que cette communauté de loup n’est pas si craignos que ça (un peu quand même).

J’avais comparé l’histoire à une telenovela surnaturelle, eh bien ici ça se confirme vraiment. Il y a tellement de retournements et d’événements incongrus qu’on se demande si c’est une blague. Ce qui est dommage, c’est qu’il y a aussi pas mal de longueurs dans l’écriture et de répétitions inutile. D’un côté tout s’enchaine et va très vite, de l’autre ça traine en longueur et on s’ennuie. Je suppose que le dosage n’était pas au rendez-vous, ce qui a nui à la qualité du récit. Le rebondissement final était risible, je n’ai pas bien compris pourquoi il avait eu lieu honnêtement car si on a bien fait attention, on comprend rapidement ce qu’il va se passer. Quant à la fin… j’aurais préféré qu’elle soit un peu différente (team Grigore forever!) et j’étais blasée d’avance de la lire! Au final, Hannah est juste amoureuse d’un physique ou alors c’est l’Esprit (par lequel tout le monde semble désormais jurer) qui la manipule depuis le début… De toute façon le libre arbitre, c’est surfait!

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Une réflexion sur “Bilan des lectures de Juin & Juillet”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s