Bilan des lectures de Juin & Juillet

Virginie DespentesKing Kong Théorie

Voilà plusieurs années qu’on me parle du fameux King Kong Théorie pour lequel j’avais un intérêt modéré. Je savais que j’allais le lire un jour, ne serait-ce que pour ma culture générale mais je ne savais juste pas quand. J’ai eu l’occasion de l’avoir entre les mains après un achat compulsif de ma tendre moitié et je suis assez contente de l’avoir enfin lu.

Éditeur : Lgf
Publication originale : 2006
Genre : Autobiographie, Féminisme
Nombre de pages : 160

L'autrice sulfureuse de Baise-moi signe une émouvante autobiographie ponctuée d'analyses sur la situation de la femme dans notre société. De la punk violée de 17 ans à l'écrivaine douée, en passant par la prostituée occasionnelle, ce livre retrace toute une évolution personnelle, enrichie par la lecture des théoriciennes majeures du féminisme américain (d'Angela Davis à Judith Butler). Le manifeste radical et écorché vif pour un nouveau féminisme.

Je manque un peu de mots pour parler de King Kong Théorie. Tout d’abord, je pense qu’il faudrait le mettre entre toutes les mains, il est accessible, percutant et se lit en l’espace d’une petite heure, aucune excuse pour y échapper! Tout y est, tout est dit et les références ne manquent pas. L’essai date de 2006 mais il est encore (malheureusement) bien d’actualité.

Malgré sa verbe cinglante, Virginie Despentes articule ses propos et ses pensées de manière claire et réfléchie. Ce qui n’est pas à la portée de tous, surtout lorsque les sujets sont aussi sensibles. D’ailleurs, elle n’a pas peur de les aborder et de les nommer, qu’il s’agisse de viols, de prostitution ou encore de pornographie, ce qui est relativement libérateur. Chaque sujet est décortiqué, argumenté et analysé à travers le point de vue et les expériences de l’autrice mais aussi via d’autres écris féministes. Car si on peut décrire ce livre comme une biographie, il est surtout et avant tout un manifeste féministe.

L’ensemble est détonnant, ce qu’on y lit est violent, reflétant son vécu mais également celui de nombreuses femmes. Je pense qu’on peut toustes se reconnaitre d’une façon ou d’une autre dans ce que Virginie Despentes nous raconte et c’est ce qui rend cette violence encore plus intolérable, nous prend aux tripes et nous donne envie d’aller tout casser. Pour ma part, cela m’a fait un bien fou de de la lire et je regrette un peu de ne pas avoir découvert sa plume un chouya plus tôt!

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Une réflexion sur “Bilan des lectures de Juin & Juillet”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s