Bilan des lectures de Juin & Juillet

Neal Shusterman – La Faucheuse, tome 2 : Thunderhead

J’ai lu le tome 1 de la Faucheuse pas plus tard qu’en janvier de cette année et me suis mise en tête de laisser durer le plaisir en espaçant mes lectures. Force est de constater que si je parviens à ne pas me jeter sur le tome 3 avant la fin de l’année, on tient une victoire! C’est plus fort que moi, ça me trotte dans la tête et je suis attirée vers la suite! J’avais directement accroché à ce futur utopique (si on veut) et aux règles des faucheuses (et à leurs limites) et j’avais hâte de voir ce que le tome deux avait en réserves!

Éditeur : Pocket Jeunesse
Publication originale : 2018
Genre : Science-Fiction, Jeune Adulte
Nombre de pages : 672

" Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d'erreur. "

Le Thunderhead, l'intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs. Il ne peut qu'observer... Et il n'aime pas ce qu'il voit.

Dans cette suite de « La Faucheuse », c’est à travers le regard de l’intelligence artificielle qui gouverne la planète que nous allons vivre les différents événements du livre. L’histoire reprend là où nous l’avions laissée à la fin du tome 1, avec une dame Anastasia à peine nommée et un Rowan en faucheur illégal agissant dans l’ombre. On apprend ainsi ce que sont devenus les deux apprentis et des chemins différents qu’ils ont pris, l’une tentant d’être la plus humaine possible tandis que l’autre entreprend un nettoyage par le feu au sein de la communauté des faucheurs. J’ai beaucoup aimé les nuances apportées par dame Anastasia dans ses glanages et la prise de conscience toujours plus grande que quelque chose va bientôt péter dans ce monde où tout semble si harmonieux.

Le récit est fragmenté entre plusieurs arcs, celui des faucheurs que nous connaissons déjà; du Thunderhead et de ses questionnements et enfin celui des malpropres et antisystèmes que nous découvrons non sans curiosité. On va donc suivre dans ce dernier arc, un pauvre malheureux qui n’avait rien demandé à personne et dont la confiance envers le Thunderhead est la faiblesse. Avec lui, on explore les dérives du Thunderhead et populations qui vivent « en marge » du système, comme les tonistes. C’est une partie du récit qui m’a beaucoup plu car l’un de mes questionnements lors de la lecture du premier tome concernant l’éthique et la liberté dans ce monde où personne ne meurt et personne ne souffre. J’ai pu avoir quelques fragments de réponses à travers l’épopée de Sycarius qui était de loin ma préférée. Les mini-chapitres comportant les pensées du Thunderhead m’ont également conquise, c’est vraiment comme ça que je l’imaginais et je dois dire que je ne l’envie pas!

Le petit hic, c’était le complot organisé par une partie de la communauté des Faucheurs et le retour de certains personnages que j’ai trouvé un peu trop forcée et olé olé. Toute la partie se déroulant sur l’île réservée aux Faucheurs m’est apparue grotesque, surtout la fin qui m’a fait lever les yeux au ciel à plus d’une reprise. Ça m’a un peu gâché le plaisir mais je suis parvenue à m’y faire. Je demeure une mordue de La Faucheuse et j’ai beaucoup de mal à me retenir de dévorer le dernier tome!

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

2 réflexions au sujet de “Bilan des lectures de Juin & Juillet”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s