Runes : les bases

Hey hey witches! Ça faisait un bon moment que je ne vous avais pas partagé un article magique. Je pense depuis quelques semaines à vous partager ce que je connais sur les runes mais j’avais un peu de mal à m’y prendre. Ce n’est pas évident parce que c’est un apprentissage continu et les interprétations sont assez personnelles. Je ne voulais pas me lancer dans un cours magistral sur la pratique mais plutôt proposer des axes de réflexion afin que chacun.e puisse trouver sa propre « patte ». Je me suis alors posé la question suivante : comment commencer? Je me souviens de mes premières recherches sur le sujet, je me demandais quelles runes choisir, comment apprendre, comment m’y mettre tout simplement. Ce que je vais tenter de faire, c’est donc de créer une sorte de « guide » pour l’apprenti.e en rune que vous êtes peut-être.

Je pense que la première chose importante à définir, c’est votre vision des runes et la façon dont vous souhaitez les interpréter. Personnellement, j’aime les voir comme un outil de développement et je les utilise le plus souvent lorsque je suis dans une phase d’hésitation où lorsque je me sens perdue. C’est un peu la même chose que de tirer à pile ou face, peu importe le résultat, ça nous donnera une idée de ce qu’on veut (ou ne veut pas!) et nous réagirons en conséquences. Les runes c’est un peu la même chose, elles vous dressent un chemin à suivre ou ne pas suivre et tout dépend en réalité de vous.

⁕ Premiers pas ⁕

Pour bien commencer votre initiation, la première chose à faire, ce sera de vous renseigner sur le sujet. Vous connaissez mon amour des livres et c’est évidemment la première étape qui me vient en tête lorsque je veux me lancer dans une nouvelle activité : LIRE! Honnêtement, n’hésitez pas à lire tout ce qui vous tombe sous la main, même si ça vous parait parfois farfelu. Explorez, découvrez et composez votre propre vision de ce que sont les runes et de l’utilisation que vous aimeriez en faire. Le plus important, c’est de trouver un style qui vous convient et qui a un sens pour vous. Vous ne savez pas par où commencer? Pas de soucis, j’ai une petite liste de références pour vous (bah oui hein!).

Bibliographie sélective

Voici une sélection de livres qui s’adresse plutôt aux débutant.e.s (mais pas que!), certains sont introductifs et proposent un historique des runes tandis que d’autres se concentrent surtout sur les interprétations et techniques de tirage différentes. Le plus intéressant pour vous sera de trouver une approche qui vous parle. Si vous ne deviez en choisir qu’un, je vous orienterais plutôt vers celui de Bruno Liévin, qui entre dans le vif du sujet avec efficacité ou celui de Alexandra Chauran qui propose une approche à la fois complète et accessible du sujet. Ce sont ceux que j’utilise le plus encore maintenant, comme pense-bête et qui me parlent le plus. J’ai commencé à tirer les runes il y a approximativement 5 ans et je me considère toujours comme une bébé pratiquante, la plupart de ces livres m’ont vraiment aidée à me lancer et m’aident encore aujourd’hui lorsque je bloque sur une interprétation.

parlons runes

Ça y est, vous sautez le pas et décidez de débuter la lecture des runes… Mais de quoi avez-vous besoin? Suite à vos lectures, vous réalisez qu’il existe plusieurs alphabets runiques, que les noms de chaque runes ne sont pas forcément toujours les mêmes et qu’il existe une multitude de façon de s’y prendre. Ça n’aide pas beaucoup tout ça! Dépatouillons un peu tout ça afin d’y voir plus clair… Pour tirer les runes vous avez besoin de 2 choses (c’est tout!) : d’un set de runes et d’un guide pour les interpréter. Vous ne l’aviez pas vu venir celle-là hein 😏.

Conseils dans le choix des runes

L’alphabet : les runes, c’est avant tout un alphabet et des signes chargés d’une signification. Et surprise, il en existe plus d’un. Pour commencer, je vous conseille néanmoins de vous diriger vers l’ancien futhark à 24 runes + 1 rune vierge car c’est 1) le plus ancien, le plus proche des origines et la base des autres alphabets. 2) le plus utilisé, donc plus facile à apprendre.

Le matériaux : vous avez l’embarras du choix concernant le matériaux : pierres, cristaux, cailloux, bois, résine, plastique,… tout ce que je peux vous conseiller c’est d’y aller au feeling et selon vos préférences. L’affinité à la matière est importante. De mon coté, j’ai choisi un set en agate car c’est une pierre d’ancrage qui favorise la méditation et la clairvoyance.

Les dimensions : ça pourrait paraître trivial mais pour commencer, favorisez plutôt des runes de formes et de dimension identiques. De cette façon, vous pourrez tirer les runes à l’aveugle, sans être influencés. Si vous avez par exemple une rune dont le bord est cassé ou avec une excroissance, vous saurez automatiquement de laquelle il s’agit et vous seriez tenté de l’éviter ou de la choisir en fonction de sa signification. Pensez aussi au fait qu’on mélange et jette les runes, un format plat et rectangle de 5cm de long et 3cm d’épaisseur sera donc moins pratique qu’une forme arrondie et plus petite.

La valeur : quelle soit financière ou sentimentale, ne négligez pas la valeur de vos runes. Ne vous ruinez surtout pas pour un set en pierres semi-précieuses, du moins pas tout de suite car ce n’est pas le support de la rune qui est le important, c’est sa signification. Ce serait malheureux d’avoir peur d’utiliser vos runes en diamant, héritées d’une personne chère à vos yeux (ouai j’exagère) sous prétexte qu’elles ont trop de valeur à vos yeux.

Quels critères prendre en compte?

L’efficacité : c’est le moment de penser pratique! Les runes sont avant tout un outil qu’on va être amené.es à utiliser, pensez donc à choisir un set que vous pourrez utiliser en toute occasion et emmener partout sans avoir peur de les abîmer et qui sont simples à utiliser et à nettoyer. Pensez nomade et incassable avant tout pour votre premier set.

L’utilisation : Comment souhaitez vous utiliser les runes? Ce serait plutôt pour un usage personnel où vous désirez également tirer les runes pour d’autres personnes? Serez-vous seul.e à les toucher ou pas? Pensez à la purification entre chaque utilisation et au matériaux car certaines pierres ne peuvent par exemple pas être lavées à l’eau, doivent se recharger souvent et ont tendances à capter et absorber les énergies.

L’intuition : J’aurais pu mettre l’intuition tout en haut de la liste mais il est important de garder les autres points en tête. Une des choses les plus importante c’est de se sentir à l’aise lorsqu’on utilise les runes, de sentir qu’elles nous appartiennent et de ressentir une certaine attraction lorsqu’on les voit. Fiez vous à votre instinct, si un set ne vous inspire pas plus que ça, c’est qu’il n’est tout simplement pas fait pour vous.

L’esthétisme : important ou pas important? C’est vraiment à vous de le décider mais si vous voulez qu’on parle pratique, tout dépend de l’utilisation que vous voulez en faire. Si vous souhaitez par exemple en faire une activité professionnelle, l’aspect esthétique pourra peut-être prendre plus d’importance. Rien ne vous empêche d’avoir plusieurs set de runes en fonction de vos goûts, envie et utilisations, le plus important c’est que ce soit en accord avec ce que vous voulez faire.

préparation au tirage

Ça y est tout est prêt, vous avez trouvé un bon guide et un set de rune qui vous correspond. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de vous lancer et d’effectuer votre premier tirage. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous y mettre directement, sans préparation, rien ne vous en empêche. Avec ma nature impulsive, c’est d’ailleurs ce que j’avais fait mais avec le temps et en relisant mes premiers tirages je me rend compte que ce n’était pas la méthode la plus efficace. Un conseil que je peux vous donner, peu importe ce que vous déciderez, c’est de consigner vos tirages et interprétations dans un carnet, il n’y a rien de mieux pour progresser que de se relire!

Comme pour tout rituel et moyen divinatoire, un tirage de rune demande de la concentration et du calme. Vous allez devoir comprendre les runes et les interpréter ensemble en fonction d’une question posée et croyez moi, parfois on ressort complètement vidé d’une lecture. Je vous conseille donc de vous préparer un petit setup pour vous aider : un bonne boisson, de la déco, des bougies, une musique d’ambiance, lumière tamisée, encens,… Tout ce qui vous permettra de vous sentir détendu.e et à l’aise est le bienvenu. Pensez à vos 5 sens et faites tout ce qui est en votre pouvoir pour les ouvrir sans pour autant les surstimuler. Vous devez garder un esprit clair et ouvert, un peu lorsqu’on médite.

Dans la pratique, mon setup est le suivant : je me choisi toujours un coin confortable et je ne tire les runes que dans des endroits où je me sens à l’aise. Pour m’aider, je me fais un thé réconfortant ou je grignote quelque chose qui me plait (ventre sur patte je vous dit!) mais je fais également beaucoup appel à l’encens pour me détendre car mon sens de l’odorat est très développé. Avec l’encens, je peux à la fois purifier mes runes, la pièce (moi 😅) et éliminer les distractions olfactives. J’ai déjà essayé de tirer les runes dans un contexte où j’étais loin de chez moi et mal à l’aise, c’était plutôt pénible! Pour la concentration, je fais appel à mon élément favoris : le feu! Il n’y a rien de plus apaisant pour moi que de fixer la flamme d’une bougie, mais si votre truc c’est l’eau, n’hésitez pas à y faire appel! Je favorise également des environnement calmes et je n’utilise pas de musique car ça me distrait plus qu’autre chose (mes sens sont ultra développés, pas besoin d’en rajouter). Enfin, j’aime établir un contact avec la personne pour qui je tire les runes et je tente de les mettre à l’aise pour que l’ambiance soit la plus relaxante possible.

Il est possible que vous ressentiez une certaine gêne par moments et il est important de l’écouter. Parfois, malgré le fait qu’on soit dans les meilleures conditions possibles, le cœur n’y est pas et on ne « le sent pas ». Si on est préoccupé.e ou qu’on ne se sent tout simplement pas au top de sa forme, ça ne sert à rien de se forcer à interpréter un tirage. Je ne dis pas qu’on y parviendra pas, mais il sera plus fatiguant que de normale et l’interprétation pourrait être frustrante. N’hésitez surtout pas à faire des pauses ou à annuler un tirage si vous sentez que quelque chose vous retient où que vous n’en avez pas forcément envie.

J’espère vous avoir aidé un petit peu dans vos choix, sachez que je prépare d’ores et déjà un prochain articles sur les « tirages simples » pour débuter 😉 à la prochaine et stay witchy!

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s