Astro Book Challenge – Un avenir incertain

Le jardin des chimères – Johan Heliot

Quelle galère pour moi de trouver un roman avec des robots! Il n’y a rien à faire, je n’aime vraiment pas ça, ils me mettent mal à l’aise et je ne parviens pas à les aimer. J’ai essayé de me lancer dans un roman d’Isaac Assimov mais j’ai décroché rien qu’à voir la couverture (sorry not sorry). J’ai donc un chouya triché avec ce bouquin dans lequel les robots sont omniprésents mais ne sont pas l’élément principal du récit. Voici donc une jolie façon de jouer avec les thématiques et de s’y retrouver! J’ai évidemment sélectionné une histoire centrée autour des animaux (bah oui) mais n’allez pas croire que tout est rose pour autant…

Éditeur : Scrineo
Publication originale : 2022
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages : 381

Alors que la planète entière a assisté à l'extinction de la quasi-totalité des espèces animales, les scientifiques fabriquent en série des anibots, robots aux allures d'animaux, et des chimères, créations génétiques rares. Sans scrupule, un chef mafieux met aux enchères la tête des dernières bêtes sauvages et déploie tous les moyens pour acquérir personnellement le panthigre, la nouvelle chimère dévoilée au monde.
De son côté, Deckard, jeune activiste écolo, défend la cause des derniers animaux dits " naturels " contre son père, le brillant généticien à l'origine des chimères. Très vite, il rencontre Tania, web-reporter orpheline de 16 ans, qui l'intrigue terriblement. Quand le panthigre est enlevé et parvient à s'échapper, le duo, a priori mal assorti, se donne une mission folle : sauver la vie de l'animal emblématique et l'emmener au Sanctuaire, où se meurt la dernière girafe sur Terre et dont personne ne connaît l'emplacement exact...

C’est peut-être la première fois que je lis un roman d’anticipation qui ne me parait pas si éloigné de la réalité. Dans ce futur pas si lointain n’existe plus qu’une poignée d’animaux, exit la vie marine, les mammifères et autres bestioles et le réchauffement climatique a transformé les continents. L’être humain quant à lui a survécu (comme un cafard quoi) et a réinventé son quotidien en fonction de ce qu’il avait. Dans ce monde synthétique et surconnecté, la population entière a les yeux rivés sur l’agonie de la dernière girafe, Zara dont la vie a été diffusée depuis ses premiers instants. Ce futur est relativement déprimant, les personnages semblant vivre uniquement à travers la technologie et où la nature n’est qu’un lointain souvenir et ce qui est d’autant plus terrifiant, c’est qu’il est vachement crédible. On ne sait pas grand-chose des événements mis à part que tout le monde a joué à l’autruche, la tête profondément enfoncée dans le sable pendant que la catastrophe avait lieu (moi ça me rappelle quelque chose).

J’ai beaucoup aimé l’histoire et la façon dont elle est racontée, le concept d’anibots qui a capoté et de programme chimères m’a paru très crédible également. Il y a une dimension écologique (on y parle également de la chasse en tant que sport) et un questionnement éthique concernant les chimères, ce que j’ai trouvé intéressant surtout vu l’actualité et les discussions autour de la sensibilité animale. J’ai globalement passé un très bon moment de lecture, je l’ai même fait durer car les événement s’enchaînent à un bon rythme et c’est assez facile de se laisser entrainer (attraper?) par l’histoire. J’ai trouvé les personnages principaux assez attachants, surtout Bakan pour qui j’ai tout de suite eu de l’affection mais j’aurais aimé en savoir un peu plus sur eux, leurs pensées et leurs motivations. J’ai eu l’impression que ça tâtonnait par moments et que les retournements de situation n’en finissaient pas mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier l’ensemble pour autant.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s