Astro Book Challenge – Un avenir incertain

Dune – Frank Herbert

Quand j’ai dit que j’allais m’attaquer à la SF, je ne plaisantais pas! Je n’avais pas prévu de lire Dune dans le cadre du challenge, en fait, je n’avais pas prévu de lire Dune tout court et pourtant me voilà… Je me suis laissée convaincre par mon cher et tendre qui m’en a vanté les mérites. Nous avons regardé le film de Villeneuve ensemble et suite à mes critiques acerbes, il m’a conseillé de lire le livre (évidemment que le livre est toujours meilleur!!!). Je me suis donc lancée dans cette petite brique de 928 pages avec pas mal d’aprioris car je n’ai pas aimé le film et les histoires de planètes et d’espace ne sont pas vraiment ce que je préfère et pourtant j’en suis ressortie très contente! Je vais d’ailleurs poursuivre ma lecture du Cycle de Dune dans le courant de l’année.

Éditeur : Pocket
Publication originale : 1965
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages : 928

Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout, des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'Histoire.
Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l'espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire ?

La première chose à dire avant de donner un quelconque avis c’est que Dune, c’est vaste, très vaste! Les intrigues sont multiples et les sujets brassés nombreux. De prime abord, on pourrait penser que c’est l’histoire d’une famille (ça l’est), ensuite on se rend compte qu’il y a une forte dimension religieuse pour finir par réaliser qu’on est passé à côté de pas mal d’intrigues politiques tellement on était occupés à découvrir l’univers. Ajoutons à ça un lexique truffé de termes et définitions et des encarts historiques, écologiques et politico-religieux afin de mieux saisir tous les enjeux de l’histoire… juste wow.

J’ai été bluffée par cette abondance de détails et la richesse du récit, l’univers est si bien travaillé que j’avais parfois l’impression qu’Arrakis et les grandes maisons de l’Imperium étaient réelles. Mon esprit est parti dans tous les sens, fractionné entre les divers complots, l’apprentissage de Paul, les voies Benegeserit et l’écologie d’Arrakis et j’ai adoré ça. On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer avec ce premier tome, qui nous lâche dans un maelstrom d’événements sans pour autant tenter de nous noyer sous les informations. J’ai beaucoup aimé la plume de Frank Herbert et sa finesse, si certaines choses ne sont pas vraiment expliquées (du moins pas tout de suite), on parvient tout de même à les comprendre ou à les deviner grâce à tous les indices disposés ici et là dans l’histoire. J’ai beaucoup aimé cette construction, qui pousse à se poser des questions et à formuler des hypothèses. Ça nous sort un peu de notre passivité de lecteur.ices et ça, c’est vraiment sympa!

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s