Ostara: Une journée pour accueillir le printemps

Créations printanières

Mais que faire pour l’occasion? Je me répète un peu mais il y a de la nouveauté dans l’air, que diriez-vous de vous lancer dans une nouvelle activité créative ou de ressortir du vieux matériel pour vous remettre à la création? L’art est un excellent moyen de canaliser les énergies et nous aide à trouver l’équilibre dans les moments de transitions, en d’autres mots c’est idéal pour un sabbat tel qu’Ostara. Si on prône souvent le réveil à l’arrivée du printemps, on oublie vite de se rappeler que les changements brutaux sont rarement nos meilleurs amis. Prenez donc le temps et observez les changements et accueillez les avec vos mots, dessins, sculptures,… Le printemps, c’est aussi la saison de l’insouciance et de la légèreté, faites des choses qui vous donnent le sourire, soyez d’humeur joueuse et lâchez-vous! N’ayez pas peur de réveiller l’enfant qui sommeille en vous, osez être « ridicule » et vous émerveiller de tout. S’il vous prend l’envie de jouer à 1-2-3 soleil avec vos collocs ou de sautiller partout dans votre appartement, personne ne vous en empêchera!

On conseille souvent des activités en extérieur pour Ostara mais il est également plus qu’envisageable de célébrer le sabbat de chez soi. Vous pourriez par exemple créer un herbier et y mettre les plantes que vous trouverez pendant la saison ou trier les plantes et herbes en fonction de leur propriétés. Le plus important, c’est de garder en tête ce que cette célébration symbolise et ce qu’on souhaite voir se réaliser dans les 3 prochains mois. N’oubliez jamais que ce sont vos intentions qui créent la magie!

L’oeuf dans tous ses états

Je vous ai parlé plus haut des décorations et des éléments symboliques reliés à Ostara et pour l’occasion, je vous propose un mini atelier DIY à réaliser avec… des œufs! L’œuf est le symbole par excellence de la fertilité, de renaissance et de vie et par extension, d’Ostara. Vous avez peut-être déjà peint des œufs étant enfant à l’approche de Pâques mais saviez-vous que c’est une tradition qui est observée un peu partout à travers le globe dans le cadre des fêtes de printemps?

La première chose à faire avec vos œufs, ce sera donc de les peindre ou de les teindre à l’aide de colorants naturels. Ce qui est pratique avec la peinture c’est qu’il vous suffit de cuire vos œufs une dizaine de minute, d’attendre qu’ils refroidissent et d’ensuite laisser libre cours à votre imagination. La seconde technique est encore plus simple et consiste à teindre vos œufs en ajoutant un aliment à l’eau de cuisson. Vous pourrez ainsi ajouter du curcuma pour obtenir du jaune, de la betterave pour le rouge, du persil pour le vert et des myrtilles pour le bleu! Le seul « hic » avec ces deux méthodes, c’est qu’il faut penser à manger l’œuf dans les 4 à 5 jours qui suivent sa cuisson, on parle donc ici d’une décoration éphémère.

Si les œufs durs ne vous bottent pas trop, j’ai une solution pour vous! Encore une fois, on est sur une activité d’une simplicité absolue et on ne s’en plaindra pas. Pourquoi ne pas créer des bougies dans des coquilles d’œufs? Je vous le répète à chaque sabbat, les bougies c’est la vie alors pourquoi de pas lié la symbolique de l’œuf avec celle de la lumière? Pour y arriver, plusieurs solutions mais la première étape sera de casser délicatement (je vous vois les brutus!) votre œuf sur le dessus et de vider son contenu dans un bol. Vous pourrez ensuite mettre la coquille vide sur un coquetier, y placer un fil ciré (mèche à bougie) au fond en le sécurisant avec un point de colle pour ensuite couler de la cire à l’intérieur. La seconde option, celle de la flemme, c’est de simplement venir déposer une bougie chauffe-plat dans les coquilles vide.

Mais attendez… il ne vous resterait pas du jaune et du blanc d’œuf après avoir confectionné vos bougies? Ça tombe bien car vous allez pouvoir les utiliser en cuisine: œufs brouillés, omelettes, pancakes, gâteaux et œufs au plat n’attendent que vous! D’ailleurs, je vous ai préparé une petite recette de gâteau au miel toute indiquée pour l’occasion (mais quelle belle transition!!!).

Le gâteau de douceur

Restons dans la simplicité avec un cake tout doux aux saveurs fleuries. Alors pourquoi un gâteau à base de miel? Tout simplement parce qu’il est lui aussi un symbole du printemps et du soleil. Comme d’habitude, j’y ai ajouté ma patte personnelle en ajoutant un chouya de fleur d’oranger. C’est une addiction et je l’assume! Pour les vegan, je n’ai malheureusement pas trouvé beaucoup d’alternatives si ce n’est d’ajouter 20cl de sirop d’agave et la fleur d’oranger à une recette de quatre quart classique.

Ingrédients pour 6p
180g beurre
250g farine T65
80g sucre
170g miel
4 œufs
1 pincée de sel
10cl d’eau de fleur d’oranger
1/2 paquet de levure

Le gâteau de douceur en 5 étapes

1) Préchauffer le four à 150°C
2) Battre le beurre en pommade et ajouter le sucre jusqu’à ce que l’ensemble soit crémeux (on fait ça pour alléger la texture finale)
3) Ajouter le reste des ingrédients et battez le tout afin d’obtenir une pâte plus ou moins lisse
4) Verser dans un moule à gâteau ou des moules à cupcake beurrés
5) Laisser cuire pendant environ 45 min

Quels sont les ingrédients magiques de ce mélange? Eh bien, sans surprise : le miel! J’en avais déjà parlé dans mon article sur le grog mais le miel est l’ingrédient magique par excellence. Son action s’étend dans presque tous les domaines, il est à la fois apaisant et riche en énergie, antibactérien et antioxydant pour ne citer que ça. Petite parenthèse éthique cependant, tous les miels ne se valent pas et les techniques et fréquences de récoltes détruisent souvent les ruches et/ou épuisent les abeilles. De plus, la majorité des « miels » présents dans le commerce ne sont que des mélanges de sucre, méfiez-vous donc et faites au mieux pour pour vous renseigner avant d’acheter votre pot car un faux miel ne possèdera pas les bienfaits cités si dessus.

Le second ingrédient dont je n’ai encore parlé (scandale!) n’est autre que l’eau de fleur d’oranger. Il faut savoir que la fleur d’oranger est très précieuse, il faut d’ailleurs des tonnes (oui!) de fleur pour obtenir de l’huile essentielle. En cuisine, on va surtout s’équiper « d’eau » de fleur d’oranger, beaucoup moins gourmande en fleur lors de sa fabrication (1kg de fleur pour obtenir 1L d’eau). Ses bienfaits sont avant tout calmants et sédatifs mais rejoignent le miel dans son aspect antibactérien. Elle permet également de réduire l’anxiété et les crampes qui en résultent souvent.

Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai appelé ce cake « le gâteau de douceur » et pourquoi il est un bon allié pour faire la transition entre les saisons avec calme.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s