Astro Book Challenge – Là où le soleil se lève

Pays de neigeYasunari Kawabata

Initiée à la littérature nipponne depuis peu, je souhaitais poursuivre mon exploration et sortir un peu des sentiers battus. Jusqu’à présent, j’avais essentiellement lu des polars et des histoires de chats (oui, j’assume) et je souhaitais me lancer dans une histoire plus « classique ». Dans cette volonté de sortir de ma zone de confort, j’ai sélectionné un livre de Yasunari Kawabata, connu pour ses histoires inachevées et dont le style particulier est souvent décrit comme « phasant » et contemplatif ou appartenant au domaine de l’interprétation. Pour bien faire, je me suis donc renseignée sur l’auteur afin de mieux comprendre son parcours et je suis contente de m’y être collée car j’aurais probablement eu beaucoup de mal à comprendre ce qu’il se passait dans le cas inverse.

Éditeur : Lgf
Publication originale : 1948
Genre : Fiction
Nombre de pages : 192

À trois reprises, Shimamura se retire dans une petite station thermale, au cœur des montagnes, pour y vivre un amour fou en même temps qu’une purification. Chaque image a un sens, l’empire des signes se révèle à la fois net et suggéré. Le spectacle des bois d’érable à l’approche de l’automne désigne à l’homme sa propre fragilité.
«Le rideau des montagnes, à l’arrière-plan, déployait déjà les riches teintes de l’automne sous le soleil couchant, ses rousseurs et ses rouilles, devant lesquelles, pour Shimamura, cette unique touche d’un vert timide, paradoxalement, prenait la teinte même de la mort.»

J’ai attendu un bon moment avant de me lancer dans la rédaction d’un avis pour ce roman. Tout d’abord, par modestie car je ne pense pas du tout être à la hauteur pour parler d’une telle œuvre mais également parce que c’est un roman qu’il faut prendre le temps de digérer et qui prend une tournure différente à chaque fois qu’on y repense. C’est un roman assez court et pourtant, il m’a demandé beaucoup de temps et de réflexion et je me suis sentie submergée à de nombreuses reprises par l’histoire et la multitude des non-dits.

J’ai eu du mal à rester concentrée sur ce que je lisais car j’avais du mal à faire la part des choses. La force des descriptions est telle que je parvenais à m’imaginer la moindre odeur, à ressentir le froid de la neige ou l’humidité des bains et à percevoir le bruissement des feuillages et les bourdonnements d’insectes. Chaque détail compte et le déroulé poétique des saisons est décrit de façon admirable. J’ai eu l’impression de lire les sensations et intuitions de Shimamura, ne sachant pas toujours comment y réagir. J’ai parfois dû deviner ce qu’il pensait et l’origine de ses actes, me laissant guider par mes propres intuitions, si bien que j’ai fini par m’identifier à ce personnage avec qui je n’ai pourtant rien en commun.

Là où ça a coincé pour moi, c’étaient les relations entretenues par les différents personnages, notamment entre Yôko et Komako. Je n’étais jamais vraiment sûre de ce qu’il se passait entre eux et les agissements de Komako m’ont déstabilisée plus d’une fois. J’étais pour ainsi dire complètement paumée et j’ai dû faire des pauses et des recherches afin de mieux comprendre ce qui animait les uns et les autres. J’ai par exemple effectué quelques recherches concernant les geisha car je ne parvenais pas à comprendre comment on le devenait et ce que cela représentait exactement. J’ai ainsi pu comprendre que le comportement de Komako envers Shimamura était assez éloigné de celui qu’on attendait d’une véritable geisha.

Je ne parviens toujours pas à dire ce que j’ai réellement pensé de ce roman, dont la fin m’a laissée dubitative… Je ne parviendrai peut-être à m’en faire un avis qu’après relecture. Je suis contente de m’être lancée dans Pays de Neige qui est situé à des années lumières de ce que je lis d’habitude. J’ai été un peu malmenée mais l’expérience était globalement bonne.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

2 réflexions au sujet de “Astro Book Challenge – Là où le soleil se lève”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s