CWC : Bilan des lectures de Janvier

L’Anti-Magicien – Sebastien de Castell

YAAAS, une histoire de magiciens! Si vous m’avez déjà lue, vous connaissez sans doute mon affection toute particulière pour la magie et les histoires de sorcières. Je suis souvent à la recherche de pépites et de mondes magique et je ne pouvais décemment pas passer à côté de l’Anti-Magicien, qui a titillé ma curiosité dés la quatrième de couverture. Je vous l’avais dit dès le début, le menu « Hiver Sombre » est de loin mon préféré, c’est pourquoi j’ai décidé de faire un doublon pour la catégorie « Scrooge » et les thèmes antihéros, conflit et mensonge.

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Publication originale : 2017
Genre : Fantasy, Jeunesse
Nombre de pages : 496

Kelen, 16 ans, est l'héritier d'une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser, quitte à risquer l'exil, voire pire. Ses seuls soutiens : deux acolytes explosifs - Furia, la vagabonde imprévisible, et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.

En me lançant dans l’Anti-Magicien, je me doutais que l’histoire que j’allais lire ne serait pas conventionnelle. De prime abord, l’histoire débute dans un monde magique où des familles de Magiciens se succèdent depuis des générations. Ce qui est différent ici, c’est qu’on va découvrir ce monde, en marge de celui-ci, tout comme notre anti-héros qui ne semble pas du tout adapté à sa propre société. Il faut dire les choses telles quelles sont, c’est l’histoire du cancre qu’on va suivre, le personnage qui ne parvient pas à développer ses pouvoirs et qui se fait railler et victimiser par les autres.

Là où les choses deviennent vraiment intéressantes, c’est qu’on comprend très rapidement qu’il y a anguille sous roche et que cette société bien rodée cache bien des secrets. L’intrigue est dévoilée progressivement et nous laisse le temps de nous acclimater à ce nouveau monde, son intolérance et ses règles strictes. Pour une fois, je n’ai pas eu envie de me projeter dans l’oasis et devenir mage car si la magie me botte, les règles et procédures vieux jeux sont loin de me séduire. Et il faut croire que c’est aussi le cas de Kelen, qui ose se questionner sur les traditions et remettre en question tout ce qu’il lui a été inculqué. Kelen est très très loin du héros au courage sans faille qui se bat pour ses idéaux, en d’autres mots, ce n’est pas un cliché sur pattes, il ne fait d’ailleurs jamais ce qu’on attend de lui.

L’histoire en elle-même était très chouette à lire, on ne s’ennuie vraiment pas et il y a toujours de nouveaux éléments pour nous surprendre. Les personnages sont attachants, même ceux qu’on ne croise qu’une ou deux fois et mêmes les plus infernaux d’entre eux possèdent une substance. Je ferai une dédicace spéciale à Rakis le chacureuil, qui vient apporter une dose d’absurdité et d’irrévérence dans ce cadre sérieux et dramatique. Inutile de dire que je lirai la suite, j’espère en savoir un peu plus sur les autres peuples mentionnés dans le livre et j’ai hâte de voir ce que le futur réserve à Kelen.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s