CWC : Bilan des lectures de Janvier

La Maison des Voix – Donato Carrisi

Dans la catégorie des bonnes surprises, ce roman se situe peut-être en tête de liste! Je n’avais absolument pas prévu de le lire dans le cadre du CWC mais il était dans ma bibliothèque et m’avait été conseillé par ma vénérable maman (elle mange des polars et thriller au petit-dej, c’est une source fiable en la matière). Je me suis donc mise en tête de l’intégrer au challenge et je l’ai placé dans le menu « Hiver Sombre » pour la catégorie « Stalactites ensanglantées » , il correspond aux thèmes : thriller et suspense.

Éditeur : Lgf
Publication originale : 2019
Genre : Thriller, Suspense
Nombre de pages : 384

« Quand on demandait à Gerber en quoi consistait son travail, il employait une expression inventée par celui qui lui avait tout appris, et qui résumait parfaitement le sens de sa mission. Endormeur d’enfants. »
Florence, de nos jours. Pietro Gerber est un psychiatre pour enfants, spécialiste de l’hypnose. Il arrive ainsi à extraire la vérité de jeunes patients tourmentés. Un jour, une consœur australienne lui demande de poursuivre la thérapie de sa patiente qui vient d’arriver en Italie. Seul hic, c’est une adulte. Elle s’appelle Hanna Hall et elle est persuadée d’avoir tué son frère pendant son enfance. Intrigué, Gerber accepte. C’est alors qu’une spirale infernale va s’enclencher : chaque séance d’hypnose révèle plus encore le terrible passé d’Hanna, mais aussi qu’elle en sait beaucoup trop sur la vie de Gerber. Et si Hanna Hall était venue le délivrer de ses propres démons ?

Woaw, mais quelle histoire! Moi qui m’intéressait à l’hypnose, je dois bien avouer que mon envie de faire quelques séances a bien diminué après avoir lu ce roman. Je ne vais pas mentir, c’est l’angoisse du début à la fin, l’ambiance est à couper au couteau et la paranoïa m’a possédée durant toute la lecture. Je ne parvenais pas à déceler d’où venait le danger et ce qu’il allait se passer et j’ai adoré ça.

L’intrigue est superbement bien ficelée et le rythme dosé d’une telle façon qu’on a à peine de temps de reprendre notre souffle. L’histoire est découpée en différents arcs narratifs, alternant les flashback angoissants de Hanna Hall, les séances de thérapie par hypnose, l’enquête en cours de Gerber et des bribes de son passé. Toute l’intrigue autour du personnage d’Hanna est glaçante, inquiétante et nous plonge de plus en plus dans l’effroi. Je me suis posé tellement de questions : qui est-elle vraiment? Que lui est-il arrivé? Et si je suis parvenue à comprendre ce qu’il s’était passé et la raison de cette enfance étrange, j’étais loin de me douter du retournement de situation auquel j’allais avoir droit.

Il y a plusieurs mystères et zones d’ombres à résoudre et j’ai été tout simplement soufflée lorsque toute l’histoire est dévoilée. Franchement, je suis en général assez douée pour deviner les fins des histoires, que ce soient des films, livres ou séries mais cette fois ci, il manquait encore pas mal de pièces pour terminer le puzzle. Ça faisait trèèèèès longtemps que je n’avais pas été aussi impliquée dans une enquête et j’en veux plus! J’ai vraiment accroché à l’écriture si fluide et aux personnages qui dès le début nous apparaissent réels. Superbe découverte, je vais d’ailleurs m’empresser de découvrir d’autres romans de l’auteur.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s