CWC : Bilan des lectures de Décembre

Les Testaments – Margaret Atwood

Surprise, surprise! Voici un livre qui ne se trouvait pas dans ma pile à piocher au début du challenge. Il ne m’aura pas fallu longtemps pour mettre un joyeux désordre dans tout ce que j’avais prévu mais c’est aussi ça qui fait le charme des challenge. J’ai donc choisi un roman de Margaret Atwood pour illustrer la catégorie « Baba Yaga » du menu « Sorcellerie Hivernale« .. et pas n’importe lequel car il s’agit de la suite de La Servante Ecarlate, publié en 1985! Vous connaissez peut-être son adaptation télévisée The Handmaid’s Tale, qui m’a mis une sacré claque et qui continue de le faire, saison après saison. C’est assez naturellement que j’ai pensé à lire la suite lorsque je réfléchissais aux mots-clefs femme de pouvoir et féminisme.


Éditeur : Robert Laffont
Publication originale : 2019
Genre : Science-Fiction, Dystopie
Nombre de pages : 552

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l'intérieur. À cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives. Deux d'entre elles ont grandi de part et d'autre de la frontière : l'une à Galaad, comme la fille privilégiée d'un Commandant de haut rang, et l'autre au Canada, où elle participe à des manifestations contre Galaad tout en suivant sur le petit écran les horreurs dont le régime se rend coupable. Aux voix de ces deux jeunes femmes appartenant à la première génération à avoir grandi sous cet ordre nouveau se mêle une troisième, celle d'un des bourreaux du régime, dont le pouvoir repose sur les secrets qu'elle a recueillis sans scrupules pour un usage impitoyable. Et ce sont ces secrets depuis longtemps enfouis qui vont réunir ces trois femmes, forçant chacune à s'accepter et à accepter de défendre ses convictions profondes.

Sans surprises, je peux clamer haut et fort que j’ai adoré ce roman. J’avais déjà beaucoup aimé La Servante Ecarlate, mais je trouve qu’il n’y a pas vraiment de comparaisons à faire entre les deux car la narration y est très différente. D’ailleurs parlons un peu de cette narration que j’ai trouvée rudement bien menée. On y retrouve trois femmes dont les situations paraissent de prime abord très différentes mais dont les histoires finiront par se croiser.

J’étais avide d’en savoir plus sur le fonctionnement de Gilead, j’avais des questions pleins la tête et je suis heureuse de dire que ce roman y a répondu. J’ai d’ailleurs vraiment aimé de découvrir l’endoctrinement et le fonctionnement interne des Tantes et l’envers du décors car pour l’instant, le point de vue que nous avions eu était celui des Servantes. On peut aussi découvrir ce qu’il est advenu de la première génération d’enfants ayant grandit à Gilead mais également ce que pensent ceux qui ont grandit à l’extérieur de la dictature. C’est un angle qui m’a vraiment plu, d’autant plus qu’il est une fois encore raconté par des femmes, qui sont celles qui n’ont aucun droit et pouvoir (du moins, c’est ce qu’ils pensent) au sein de Gilead. C’est vraiment génial parce qu’on voit que même dans ce cadre dictatorial, les femmes peuvent être puissantes et qu’elles peuvent chambouler le cours des choses, c’est un beau message d’espoir malgré la noirceur de la dystopie.

Je me suis par contre demandée si ma compréhension quant à qui était qui aurait été la même si je n’avais pas vu la série avant. J’ai très vite compris qui était Daisy et le rôle qu’elle aurait à jouer dans l’histoire et je savais déjà qui était Agnès et son lien avec les événements du premier livre car cela est révélé directement dans la série. Quand à Tante Lydia, j’avais déjà créé une sorte de relation d’amour-haine avec son personnage dont on dévoile ici une nouvelle facette. Je pense donc que la surprise a été moins grande pour moi, mais ça n’a vraiment rien gâché, cette suite a été un gros coup de cœur et a répondu à mes attentes.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

4 réflexions au sujet de “CWC : Bilan des lectures de Décembre”

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s