Recette : La soupe de protection

Hey witches! Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas partagé une « potion » magique et cette fois-ci, c’est sous la forme d’une soupe que je vous la propose. L’automne, c’est avant tout la saison des soupes et il aurait été scandaleux que je n’en parle pas! Rassurez vous, je ne vous ressortirai pas une vieille recette de grand-mère à l’aspect et au goût douteux (quoi que… tout dépend de vos talents culinaires 😉 ). Si vous ne saviez pas encore, les soupes sont un excellent moyen de profiter de tous les bienfaits des légumes, notamment la vitamine A, les minéraux et les fibres. Lorsque vous faites une soupe, ce que vous cuisinez, c’est une véritable potion magique qui rassasie, hydrate et fournit au corps tout ce dont il a besoin.

Le but de cette soupe, en plus de vous nourrir, vous réchauffer et de vous réconforter tandis que le froid s’installe doucement, sera de renforcer vos immunités et de vous aider à faire la transition entre les saisons. J’ai donc choisi l’ingrédient parfait pour nous protéger contre le froid et la fatigue saisonnière : les orties! Vous les avez sans doute maudites lorsque vous étiez enfant mais sachez qu’elles possèdent des vertus vraiment intéressantes et qu’une fois cuites, elles ne sont plus urticantes.

Recette

Ingrédients
1 oignon jaune
2 poireaux
3 gousses d’ail
1 botte d’orties
2 pommes de terre
2L d’eau
2 cubes de bouillon de légume
un peu de crème (optionnel)

La soupe protectrice en 6 étapes

1) Epluchez, coupez et lavez les poireaux, les pommes de terre, l’oignon et l’ail. Faites les ensuite revenir dans une casserole avec un peu d’huile jusqu’à ce que le tout soit légèrement cuit.
2) Lavez les orties et ciselez les.
3) Ajoutez l’eau, les cubes écrasés et les orties et portez le tout à ébullition.
4) Faites mijoter à feu moyen durant une bonne demi heure
5) Mixez le tout
6) Ajoutez de la crème et épicez selon vos goûts

Comme d’habitude, je vous propose ici une version possible de recette, n’hésitez surtout pas à l’adapter et à y ajouter vos propres remèdes miracles. Vous pourriez par exemple faire une soupe aux légumes verts (épinards, chou kale, poireaux et orties) pour un maximum de nutriments, ajouter un peu de gingembre pour faciliter la digestion ou encore du piment. Les options sont nombreuses, laissez vous inspirer par vos envies avant tout.

Vertus

Vous vous demandez sans doute ce qui fait des orties un ingrédient si miraculeux? La première chose à retenir, c’est que les feuilles d’orties sont bourrées, entre autre, de vitamines et de minéraux (Vit C, B2, E Calcium,… la liste est assez longue). Les orties sont à utiliser en tant que fortifiant, lorsque le corps a besoin d’aide pour faire face aux attaques extérieures, ce qui est vraiment idéal lors des changements de saison. Elles permettent également de combattre la fatigue et l’anémie ainsi que les troubles anxieux et dépressifs. Petit bonus, si vous souffrez du rhume des foins, une petite tisane ou soupe d’orties vous aidera à diminuer les symptômes! Vous voyez, plutôt sympa comme plante.

Parlons ensuite des pommes de terre qui en plus d’être délicieuses, sont également antioxydantes et bourrées de bonnes choses comme le potassium et le magnésium (ça donne de l’énergie et c’est bon pour les muscles!). Mais ce qui fait leur force, c’est leur apport en énergie, qui aidera votre corps à tenir bon devant le froid, la neige, le blizzard et les virus. Petite astuce, quand vos soupes sont trop liquides, ajoutez une pomme de terre car l’amidon qui se trouve dedans va lui permettre de s’épaissir (pratique!).

Les poireaux quand à eux sont à la fois diététiques, hydratants, riches en bêta-carotène (que le foie transforme en vitamine A) et en fibres. Leur action est donc antioxydante, aide à renforcer l’immunité et permet au transit de vivre des jours heureux. Grâce à leur teneur en vitamines B, les poireaux sont aussi une excellente source d’énergie (bye bye la fatigue) et favorisent le renouvellement cellulaire.

Enfin, que viennent faire l’ail et les oignons dans tout ça? Les oignons vont permettre au corps de se défendre efficacement (antioxydants), ils font diminuer le cholestérol et sont une bonne source de vitamine C. L’ail, qui partage la plupart de ses bienfaits avec les oignons (ils sont de la même famille) est également un antimicrobien et anti inflammatoire efficace et joue un rôle non négligeable dans la prévention du rhume.

Sur ce, bon appétit!

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s