PAC : Bilan des lectures de Septembre

D’autres royaumes – Richard Matheson

Voici un livre que j’ai trouvé tout à fait par hasard lors de mes recherches de roman autour de la thématique du petit peuple. Je n’ai vraiment pas lu grand-chose sur le sujet et j’avais un peu peur d’être perdue dans un univers parfaitement inconnu. Pour être tout à fait honnête, c’est la couverture de ce livre qui m’a séduite en premier 🙈 et je n’ai pas été déçue du résultat. Avec cette lecture, je valide la sous-catégorie « La lunette de pierre, c’est extra! Quand on veut voir ce qui ne se voit pas » du menu « Automne Enchanteur » pour les mots-clés : Petit peuple, Féerie et Nature.

Éditeur : J’ai Lu
Publication originale : 2011
Genre : Fantasy, Romantique
Nombre de pages : 320

Récemment démobilisé pour blessure, Alex White s'installe à Gatford, un paisible village anglais. Les bois environnants sont réputés hantés par des esprits capricieux et maléfiques, mais ce ne sont sûrement que des racontars. Pourtant, une effrayante rencontre dans la forêt va conduire Alex chez Magda, une veuve au charme si envoûtant qu'on la dit sorcière. Malgré ses avertissements, Alex ne peut s'empêcher de retourner dans les bois, attiré pas leurs verdoyants mystères. Il y rencontrera les fées, l'amour, le danger et bien plus encore...

Quel drôle de livre! C’était la première fois que je lisais un roman de Richard Matheson mais je savais tout de même qu’il avait écrit « Je suis une légende » et « Au-delà de nos rêves« , je m’attendais donc à une histoire assez sombre et je me faisais une petite idée sur l’ambiance du livre. Eh bien, j’avais faux sur toute la ligne! J’ai été surprise par le choix de narration, sous forme de « journal intime » dans lequel l’auteur s’adresse directement au lecteur. Le plus déroutant, c’est que l’auteur en question est un vieux monsieur qui radote beaucoup, qui perd parfois le fil du récit ou qui décide tout simplement de passer à autre chose car le sujet ne l’intéresse plus. Il m’a fallu un peu de temps pour m’y faire mais j’ai beaucoup ris, m’imaginant ce pauvre Alex White relater ses aventures de jeunesse.

Alors, de la noirceur il y en a et nos personnages en feront assez vite les frais mais l’ambiance globale du livre reste légère, ce qui créé parfois un contraste tellement puissant qu’il en devient absurde. On y parle des horreurs de la guerre, d’abus parentaux, de jalousie toxique, de tentatives de meurtres mais ça ne nous impacte pas plus que ça car le héros de l’histoire est un nigaud de 18 ans qui ne pense qu’à sa vie amoureuse et sexuelle (il le dit lui-même, croyez moi). Me voilà donc, estomaquée de réaliser que je lisais… une romance! Je ne dis pas que la fantasy est inexistante bien au contraire mais je ne m’attendais pas à ce que la romance soit si importante. Outre les histoires de cœur, j’ai beaucoup aimé d’en apprendre d’avantage sur le « lore » du petit peuple que je connais très mal et ai été agréablement surprise de trouver un personnage wiccan au cours de la lecture. Très bonne surprise en tout cas, je suis vraiment contente de ma découverte.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s