PAC : Bilan des lectures de Septembre

L’odeur de la pluie – Gwendoline Vervel

Le livre que je vous présente ici m’a fait l’effet d’un coup de poing, je vous rassure j’en suis ressortie indemne (ou presque) et je peux affirmer que c’est un de mes coup de cœur de l’année. C’est dans ce genre de cas que je remercie les challenge de lectures car sans eux, je ne découvrirais probablement pas ce genre de pépite! Avec ce roman, je valide donc la sous-catégorie « Princesse Princesse » du menu « Automne Enchanteur » avec les mots-clés Inclusivité, LGBTQI+ et Féminisme.

Éditeur : Scrineo
Publication originale : 2021
Genre : Jeune Adulte
Nombre de pages : 250

Meilleures amies depuis l'enfance, Faustine et Mélodie rentrent enfin en seconde. Pour marquer le coup, elles se jurent de sortir avec les deux garçons les plus populaires du lycée.
Fred, quant à lui, voit cette rentrée comme un nouveau départ : après s'être fait harceler et agresser dans son ancien collège du fait de sa transidentité, il a décidé d'emménager chez son frère et de s'inscrire dans un lycée où il ne connaît personne. 

C'est donc la tête emplie de rêves et de grandes attentes que Mélodie, Faustine et Fred font leur entrée au lycée. Mais dans la vie, tout ne se passe pas toujours comme prévu... Au milieu de la tempête, leur amitié va se révéler.

J’ai pris beaucoup de temps avant de « digérer » ce que j’avais lu dans l’Odeur de la pluie. Dans un premier temps, j’ai été déstabilisée par l’écriture au ton familier, le style scénaristique et par les personnages qui me paraissaient tellement caricaturaux (je me suis fait avoir, vraiment). L’intrigue des première page m’a laissée perplexe et je me demandais un peu dans quoi je m’étais embarquée. J’ai cependant très vite changé d’avis et je ne m’attendais pas à un tel retournement. Pour faire bref, j’ai pris une claque littéraire. J’étais pourtant prévenue en lisant l’avertissement en début de bouquin, mais je n’avais pas imaginé ça, je n’étais tout simplement pas prête.

La force de ce livre, ce sont les sujets qu’il couvre : le harcèlement, le viol, la transidentité, la dépression,… et tout cela à travers le regard de trois adolescent.e.s. Qu’est-ce que j’aurais aimé qu’on me mette ce livre entre les mains lorsque j’étais adolescente! J’ai été épatée par la façon dont l’autrice a traité les différents sujets, à chaque fois avec pédagogie et bienveillance, de nombreuses ressources sont d’ailleurs partagées à la fin du roman. L’utilisation de la narration aux points de vue multiples était d’autant plus bénéfique car elle a permis un niveau d’empathie plus élevé envers les personnages et une meilleure compréhension de leur psyché.

Je n’étais pas sûre que ce roman me plairait mais au final, c’était une belle découverte et je pense que j’emporterai toujours avec moi un petit bout de cette histoire, qui m’a beaucoup marquée. Je conseille de le mettre entre toutes les mains car ça pourrait peut-être sauver quelqu’un un jour et qui sait, faire changer les choses pour de bon.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s