La Chambre des Morts – Franck Thilliez

Me revoici avec un autre tome des enquêtes de Sharko et Hennebelle! Je vous avais parlé de la préquelle : 1991 et du premier tome de la série : Train d’Enfer pour Ange rouge dans de précédents articles, je continue donc sur ma lancée en vous parlant du second tome. Cette fois-ci, ce n’est pas Franck Sharko que nous allons retrouver mais Lucie Hennebelle, une brigadière postée dans le nord de la France. J’ai également profité de cette lecture pour valider le thème « adapté au cinéma » de la catégorie « Dans la boule de cristal » de l’Astro Book Challenge. Je n’ai donc plus qu’une catégorie à valider pour le menu « l’Art de la divination » , j’ai d’ailleurs un peu de mal à croire que le challenge se termine d’ici 4 mois 😱.

Éditeur : Pocket
Publication originale : 2005
Genre : Thriller, Policier
Nombre de pages : 352

Imaginez...
Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.
Devant vous, un champ d'éoliennes désert.
Soudain le choc, d'une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d'euros.
Que feriez-vous ?
Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

Ce que j’ai adoré avec La Chambre des Morts, c’est le rythme de l’histoire et sa dimension rocambolesque. Les premières lignes du roman sont inquiétantes, si pas glaçantes mais nous les quittons assez rapidement pour suivre Vigo et Sylvain dans ce qui s’avèrera être la nuit la plus décisive de leur existence. Ce duo de personnage est à la fois monstrueux et absurde, ils m’ont à la fois fait beaucoup rire tout en m’exaspérant, à la façon d’un Laurel et Hardy macabre. Ce qui est intéressant avec eux, ce sont les émotions qu’ils provoquent car si on a envie de juger les choix qu’ils font, on est bien obligés de se dire qu’on aurait probablement fait les mêmes, tout en se disant qu’on aurait été plus malins… Tout cet arc du livre est emprunt d’une ironie particulièrement délicieuse qui m’a ravie jusqu’à la fin.

Ce tome marque la rencontre avec Lucie Hennebelle, brigadière de la police de Lille. On y découvre une mère célibataire aux inclinaisons morbides et aux sombres secrets. J’ai beaucoup aimé d’avoir un personnage féminin dans une enquête policière, bien qu’elle ne soit malheureusement pas à la tête de l’enquête. J’ai été désarçonnée de la retrouver dans son quotidien, en train de s’occuper de ses jumelles et de tenter de garder la tête hors de l’eau. J’ai bien aimé ces différences entre l’image qu’elle donne au travail : déterminée, efficace et dure à cuire et l’image douce et vulnérable qu’on devine assez vite lorsqu’elle est dans l’intimité. Ça fait toujours du bien d’avoir un personnage féminin qui est badass sans devoir se la jouer « bonhomme » pour autant. J’ai hâte de voir ce que l’avenir lui réserve, même si j’ai franchement peur vu le sadisme de Thilliez envers ses personnages.

Ma tête quand j’ai réalisé dans quoi j’avais mis les pieds en commençant ce livre.

Je n’en dirai pas plus afin de ne pas dévoiler l’intrigue principale. J’ai globalement beaucoup aimé l’angle utilisé dans le livre et la révélation finale, lorsqu’on découvre qui est réellement derrière les meurtres et ce qui se trame dans sa tête. J’ai trouvé que l’histoire était très dynamique et rafraichissante, on s’y fait trimballer dans tous les sens au fil de l’enquête, allant de révélation en révélation, toutes plus glauques les unes que les autres évidemment.

Publié par

Cassy Own

Créatrice de l'Antre de la Green Witch, je suis une mangeuse de livres le jour, sorcière la nuit et couteau suisse au quotidien. J'ai rassemblé mes passions en un seul endroit pour les partager et échanger un petit bout de ma magie avec le monde (et l'univers!).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s